La saison 2008-2009 est à effacer au plus vite des mémoires carolos. Hormis deux succès de prestige face au Standard, rien de très emballant à signaler. Si ce n'est que Charleroi fut longtemps aux prises avec la descente.
...

La saison 2008-2009 est à effacer au plus vite des mémoires carolos. Hormis deux succès de prestige face au Standard, rien de très emballant à signaler. Si ce n'est que Charleroi fut longtemps aux prises avec la descente. Pelé Mboyo : " L'an dernier, il y avait un grand problème d'esprit d'équipe. " Geoffrey Mujangi-Bia : " Oui, bien trop d'hypocrisie entre les joueurs. Chacun jouait pour sa gueule. C'est comme si le réserviste ne voulait pas la réussite de l'autre pour espérer ensuite obtenir sa chance. " Andrea Mutombo : " Au Standard, la mentalité me semble très différente. Ce qui m'a marqué l'an dernier, c'est que le jour du titre, les joueurs qui n'avaient aucune minute de jeu ont participé à la fête. " Geoffrey : "Cet été, j'ai l'impression que les choses évoluent dans le bon sens à Charleroi. On sent une meilleure implication des joueurs au niveau collectif et un esprit d'équipe commence à se créer. Si on garde cette mentalité, on devrait être plus performant cette saison tant collectivement qu'individuellement. " Après un début de saison tonitruant, l'homme de cinq millions d'euros (dixit Mogi Bayat) a livré des prestations chancelantes, passant du très bon au très mauvais. Pelé : " Dans l'ensemble, au point de vue stats, Geoffrey n'a pas à rougir de sa saison mais par rapport à ses qualités, il n'était nulle part. Enfin, il a quand même été sélectionné chez les Diables pour la Kirin Cup. Ça prouve qu'il y a des gens qui connaissent le foot en Belgique... "Pour Pelé, l'arrivée en hiver de John Collins fut libératrice. Il était embourbé dans la Réserve de Charleroi, mais l'Ecossais n'a pas hésité à le jeter dans le grand bain : " Collins est un très bon coach. Même quand je m'entraînais avec la Réserve, je n'entendais que du positif sur lui. Et puis, c'est vrai, il m'a rapidement fait confiance. Si sur la fin, il a peut-être un peu baissé les bras quand il a vu qu'il était impossible de travailler dans des bonnes conditions, au début, il a instauré un climat très pro qui a marqué tout le groupe. " Et ces fameuses infrastructures carolos ? Pas trop jaloux des terrains de jeu de Mutombo à l'Académie Robert Louis-Dreyfus ? Pelé : " Je n'envie pas Andrea. C'est clair qu'on est conscient qu'au Standard c'est dix fois mieux qu'à Marcinelle. Mais j'ai toujours évolué dans des conditions difficiles. Et puis, on n'envie personne. On est des gens simples, on a grandi simplement parce qu'on vient d'en bas. Même si un jour on vient à gagner des millions, on sera toujours avec les mêmes gars. On ne se braque pas sur l'argent : en restant à Portsmouth Andrea aurait pu gagner deux fois plus qu'au Standard par exemple. "Geoffrey : " C'est vrai : à 16 ans, Hambourg m'offrait le même contrat que j'ai à l'heure actuelle. "