Faut dire quoi, finalement ? Le VAR comme le département, le referee ? Ou la VAR comme Molière, la vidéo, l'assistance ? On entend les deux, et c'est comme un symbole ...de boxon : l'innovation rêvant de mettre tout le monde d'accord ne s'accorde même pas sur son appellation ! M'en fous, je dirai les deux, petit bonjour au foot féminin ! Surtout que le VAR n'est qu'un détail, une virgule dans la grande saga des polémiques arbitrales : elles nous tiennent en haleine depuis que le foot est foot, historiquement indissociables de sa popularité ! Ni catastrophe, ni miracle, la VAR n'est qu'un envahissement de plus de la technologie dans notre quotidien ! Énième déclinaison de cette formule débile et indribblable : on n'arrête pas le progrès ! Nondidju, cette " dégradante obligation d'être de son temps ! ", disait Hannah Arendt, que je vous cite pour vous en boucher un...