Samedi, le comité exécutif a décidé de négocier avec René Vandereycken la prolongation de son mandat jusqu'en 2010. La discussion de deux heures a été très sereine. Même Guy Lambeets, le beau-père de Marc Wilmots a été modéré, de même que les partisans de Michel Preud'homme ou de Jean-François de Sart, pour la simple raison qu'il n'y a pas eu de discussion ouverte...

Samedi, le comité exécutif a décidé de négocier avec René Vandereycken la prolongation de son mandat jusqu'en 2010. La discussion de deux heures a été très sereine. Même Guy Lambeets, le beau-père de Marc Wilmots a été modéré, de même que les partisans de Michel Preud'homme ou de Jean-François de Sart, pour la simple raison qu'il n'y a pas eu de discussion ouverte à propos d'alternatives. 11 voix pour et 10 contre Ceux qui connaissent VDE et sa méthode de travail étaient globalement en sa faveur. Ceux qui le jugeaient sur base des seuls résultats étaient contre. La réunion a commencé par une surprise : la commission technique qui se réunissait au préalable n'a pas rendu d'avis unanime au comité exécutif. Celui a débattu pour se rallier, par 11 voix contre 10 (deux des 23 membres ayant droit de vote étaient excusés : Georges Ingelbrecht et Pierre Friob, qui ne sont pas précisément des fans de VDE), à l'avis de la CT. Celle-ci s'était encore réunie quelques jours plus tôt pour entendre la défense de VDE, qui s'y était montré brillant avocat. Le 15 janvier date-butoir Avant la conférence de presse, François De Keersmaecker a téléphoné à Vandereycken. " Le but est de continuer avec lui mais il faut que nous aboutissions à des accords très clairs ", a expliqué le président, qui s'est fixé le 15 janvier comme date-butoir. " Nous estimons que René accomplit un travail très professionnel. Que ce soit en matière de scouting, de préparation des entraînements, des rencontres et de la sélection. Nous voulons lui donner une chance de poursuivre son travail, car il est parti de zéro. Les résultats n'ont pas été au rendez-vous jusqu'ici. Une équipe très jeune commet des erreurs qui se payent cash ". Le Mondial 2010 débute le 8 janvier Jean-Marie Philips, directeur général : " il faut un cahier de charges précis sur la façon de travailler et la manière de collaborer. L'UB exigera pour renouveler le contrat que le Limbourgeois améliore sa communication et ne mette pas de bâton dans les roues de la préparation de l'équipe olympique. Il aura également une obligation de résultats ". La réunion de calendrier pour les éliminatoires du Mondial 2010 a été postposée au 8 janvier. VDE a dit qu'il y assisterait, avec ou sans nouveau contrat. JAN HAUSPIE ET GUY LASSOIE