" La semaine passée, le quadruple Soulier d'Or a présenté la version française de son livre, que j'ai déjà eu l'occasion en néerlandais. Et j'ai évidemment reconnu le caractère et le talent de celui avec qui j'ai joué durant tant d'années à Anderlecht. On découvre pas mal de choses sur le Van Himst côté famille et, moi, je me suis intéressé en priorité au... football. J'ai relevé, entre autres, deux témoignages qui en disent long.
...

" La semaine passée, le quadruple Soulier d'Or a présenté la version française de son livre, que j'ai déjà eu l'occasion en néerlandais. Et j'ai évidemment reconnu le caractère et le talent de celui avec qui j'ai joué durant tant d'années à Anderlecht. On découvre pas mal de choses sur le Van Himst côté famille et, moi, je me suis intéressé en priorité au... football. J'ai relevé, entre autres, deux témoignages qui en disent long. - Ils ne sont pas nombreux les joueurs à qui l'on peut attribuer la classe mondiale. Nul doute qu'il faille ranger Paul dans cette liste. Ce que j'ai vu de lui dans nos duels personnels ou en tant que spectateur, me permet d'affirmer qu'il s'agit d'un des plus talentueux techniciens du monde. J'admire également chez lui sa maîtrise et son sang-froid face aux tacklings incroyables qui semblent désormais faire partie du football moderne. C'est signé... Johan Cruijff, qui a déclaré cela après Belgique-Hollande, 1972. Il y a 40 ans, Cruijff dénonçait déjà les tackles assassins. Pourtant, et confidences pour confidences, je ne me souviens pas avoir vu Paul blessé. Il faut savoir qu'il n'était pas que le roi du slalom ou l'empereur des revers du pied qui lui offraient un sérieux avantage. Il ne devait pas changer de panard pour surprendre ses adversaires : un revers et ils étaient dans le vent. Il était assez costaud et même Louis Pilot du Standard devait y aller de bon c£ur pour le renverser. Ses adversaires se méfiaient de lui et ils savaient parfaitement que les fautes sur Van Himst étaient punies par les arbitres, point à la ligne. L'artiste était protégé, rien de plus normal. Paul jouait en équipe première à 16 ans et, comme coach, il a lancé des jeunes comme Enzo Scifo, Georges Grün ou Stéphane Demol. Aujourd'hui, Paul est en faveur de la présence de Romelu Lukaku en équipe nationale. Il a toujours estimé que les jeunes ne calculent jamais, offrent tout ce qu'ils ont et finissent par tirer le groupe vers le haut comme c'est le cas pour le moment à Anderlecht. Dans le livre, j'ai encore épinglé l'un des plus grands coaches d'Anderlecht, Pierre Sinibaldi : - Il n'y a eu qu'un seul Pelé. Un seul Alfredo Di Stefano, Johan Cruijff, Diego Maradona, Michel Platini et Zinédine Zidane. Paul Van Himst mérite sa place dans cette liste. C'est assez significatif, il me semble... " né en 1941, heylens fut un excellent back droit (67x diable rouge, équipe d'europe 65, mondial 70 au mexique, 7 titres et 3 coupes de belgique avec anderlecht). coacha une douzaine de clubs (passa 5 ans au losc et fut coach belge 1984 à seraing). propos recueillis par pierre bilic