Comme on s'y attendait, les deux Van ont dominé la campagne 2016-2017 de cyclo-cross. Wout Van Aert a remporté 17 victoires, Mathieu Van der Poel 22. Toon Aerts est troisième avec 3 succès. Le Belge et le Néerlandais se sont adjugé 24 des 27 courses de classement, plus les championnats, soit 88,89 % des épreuves à enjeu, le pourcentage le plus élevé d'un duo depuis la création de la coupe du monde en 1993.
...

Comme on s'y attendait, les deux Van ont dominé la campagne 2016-2017 de cyclo-cross. Wout Van Aert a remporté 17 victoires, Mathieu Van der Poel 22. Toon Aerts est troisième avec 3 succès. Le Belge et le Néerlandais se sont adjugé 24 des 27 courses de classement, plus les championnats, soit 88,89 % des épreuves à enjeu, le pourcentage le plus élevé d'un duo depuis la création de la coupe du monde en 1993. Sur base de leur nombre de victoires, on pourrait croire qu'ils se valent mais le Néerlandais domine Van Aert dans les courses enlevées par l'un d'eux : 20 succès contre neuf pour notre compatriote, alors que VDP a été poursuivi par la poisse dans quelques crosses gagnés par Van Aert : Renaix, Essen, Loenhout, le Mondial. Dans les épreuves où Van der Poel a pu défendre ses chances sans panne, il a surclassé Van Aert de plusieurs manières : six fois dans un duel direct au dernier tour, huit fois à mi-course. Sa domination n'est donc pas uniquement due à une meilleure technique dans les virages des finales. La comparaison est encore plus frappante dans les courses dont ils ont monopolisé les deux premières places. Van der Poel en a gagné quinze devant Van Aert, qui n'a battu le Néerlandais que quatre fois : à Boom, à Francorchamps, à Louvain et au Mondial. Soit il s'est nettement imposé, sur les parcours très ardus, soit Van der Poel avait de la malchance ou était dans un jour sans. Le Néerlandais a remporté treize des 22 championnats et courses de classement dont il a pris le départ - il n'a pas disputé toute la saison à cause de sa blessure au genou en début de campagne et de sa chute à Loenhout, qui a permis à Van Aert de gagner la coupe du monde et le trophée DVV. Depuis la fondation de la coupe du monde, seul Sven Nys a obtenu, à trois reprises, un meilleur pourcentage que VDP (59%). Le Cannibale a réussi un 18 sur 28 en 2004-2005 (64%), un 17 sur 27 en 2005-2006 (63%) et un 19 sur 29 en 2006-2007 (63%). À titre de comparaison, durant sa super saison 2003-2004, Bart Wellens n'a gagné que douze crosses de classement sur 23 (52%) et Niels Albert n'a jamais fait mieux que neuf sur 27 en 2009-2010 (33%). Plus étonnant encore, aucun coureur étranger n'a gagné plus de courses de classement que Van der Poel (treize). En 1997-1998, Richard Groenendaal s'en est adjugé huit, sans compter le trophée Gazet Van Antwerpen, Zdenek Stybar en a gagné sept en 2009-2010. La saison passée, Van Aert a également remporté treize courses de classement (sur 26) mais seulement onze durant la campagne écoulée. Il a quand même établi un record ces derniers mois en montant sur le podium de tous les crosses de classement et de championnats, ce que même Nys n'a jamais réussi : 26 sur 29 en 2006-2007 (90%), 24 sur 27 en 2005-2006 et 2008-2009 (89%). Seul Groenendaal a frôlé les 100 % de podiums en 1997-1998, mais avec moins de courses : 15 sur 16, sans le trophée GVA, donc. JONAS CRETEUR