Aujourd'hui, il est courtisé par les plus grands clubs d'Europe. Manchester United songe à lui pour succéder à EdwinvanderSar. Durant le mercato hivernal, SirAlexFerguson a même proposé 25 millions plus le Brésilien Anderson pour acquérir ses services. Arsenal et Benfica se sont également mis sur les rangs. Mais, à toutes ces sollicitations, DavidDeGea (7 novembre 1990) a répondu : " Je ne partirai pas tout de suite. Quand on se sent bien dans un club, pourquoi aller voir ailleurs ?"
...

Aujourd'hui, il est courtisé par les plus grands clubs d'Europe. Manchester United songe à lui pour succéder à EdwinvanderSar. Durant le mercato hivernal, SirAlexFerguson a même proposé 25 millions plus le Brésilien Anderson pour acquérir ses services. Arsenal et Benfica se sont également mis sur les rangs. Mais, à toutes ces sollicitations, DavidDeGea (7 novembre 1990) a répondu : " Je ne partirai pas tout de suite. Quand on se sent bien dans un club, pourquoi aller voir ailleurs ?" De Gea est aujourd'hui le gardien titulaire de l'Atlético Madrid. Sa percée fut fulgurante. Durant l'été 2009, le club a cherché à remplacer ses gardiens vétérans : l'Argentin LeoFranco et le Français GrégoryCoupet. Il prit une option diamétralement opposée et s'en remit à des gamins : il transféra SergioAsenjo, alors âgé de 20 ans, pour cinq millions de Valladolid, et accorda une promotion à De Gea, 18 ans, qui brillait avec l'Atlético B. Ce dernier effectua son baptême du feu lors d'un match de Ligue des Champions à Porto, le 1er octobre 2009, puis quatre jours plus tard en championnat, face à Saragosse : Asenjo disputait le Mondial U20 en Egypte et Roberto, théoriquement le n°2 dans la hiérarchie, était blessé. De Gea se montra à la hauteur : s'il n'a pas permis à son équipe de triompher à Porto, il a en revanche détourné un penalty et un coup franc très vicieux en fin de match contre Saragosse. C'était la première victoire (2-1) de l'Atlético en Liga cette saison-là et elle sauva sans doute la peau de l'entraîneur Abel Resino, fort contesté. Depuis lors, De Gea n'a cessé de confirmer, au point d'avoir obligé Asenjo à déménager à Malaga durant le dernier mercato hivernal. Avec son 1m92, ce pur Madrilène en impose physiquement. À 20 ans, il commande déjà sa défense comme un vieux roublard. Ses prouesses lui ont même valu les compliments de CristianoRonaldohimself. " De Gea est un gardien spectaculaire. Après IkerCasillas, je n'en vois pas beaucoup d'autres comme lui. Lui et DiegoLopez, de Villarreal, sont les deux gardiens du futur. Il devrait se trouver en sélection. Entre les perches, on dirait une saucisse, mais il est impressionnant. " Son père, JoséDeGea, fut également gardien professionnel, à Getafe notamment. Il ne tarit pas d'éloges à l'égard de son fils. " Je n'ai pas besoin de lui donner trop de conseils sur le plan technique, je veille plutôt à l'aspect mental. Je l'exhorte à ne jamais se démoraliser, car il doit savoir qu'on exigera toujours plus de lui. Il doit donc s'accrocher. " Lorsqu'à 13 ans, De Gea quitta l'école de football de Casarrubuelos pour intégrer les catégories d'âge de l'Atlético, il avait l'impression de réaliser un rêve. Depuis lors, il n'avait plus eu qu'une obsession : atteindre l'équipe Première. Ses anciens coéquipiers de l'époque peuvent en témoigner. DaniAquino, aujourd'hui à Murcie mais qui a côtoyé De Gea en équipes d'âge de l'Atlético, s'en souvient : " Lorsqu'on jouait ensemble en U17, il clamait déjà qu'un jour, il serait le titulaire des Colchoneros. " IagoFalqué, un autre ex-coéquipier de De Gea, confirme : " A 16 ans déjà, c'était un crack. Dans le vestiaire, il était très timide et avait constamment besoin du soutien de sa famille, mais sur le terrain, il se transformait complètement. Il guidait ses défenseurs et dégageait une très grande sérénité. " Rien ne semble, effectivement, perturber De Gea. En Europa League, qu'il a remportée la saison dernière, il a déjà affronté des équipes comme Valence, Liverpool ou Fulham, et n'a jamais perdu son calme. Il n'a pas davantage tremblé face à l'Inter, en Supercoupe d'Europe. MiguelReina, un ancien gardien de l'Atlético, lui attribue un 7 pour le jeu au pied (" Sa relance est précise, surtout du pied droit, et il ne panique pas lorsqu'un défenseur lui remet un ballon en retrait "), un 7 pour le leadership (" Il est encore jeune, et ce n'est en principe à lui à commander ses troupes, mais il n'hésite pas à se faire entendre "), un 8 pour le jeu aérien (" Il n'a pas peur de sortir, il ne se contente pas de rester sur sa ligne "), un 8 pour le un-contre-un (" Son physique est impressionnant et intimide les attaquants ") et encore un 8 pour l'agilité (" Son corps lui permet de couvrir une grande surface, mais en plus, il est souple "). Lorsqu'il était jeune, De Gea était surnommé le Russe pour son aspect physique. Aujourd'hui, on l'appelle parfois VanderGea (en référence à van der Sar) ou le nouveau Niño, en référence à FernandoTorres, autre enfant prodige de l'Atlético. De Gea a déjà fait intrusion dans le monde people : Si GerardPiqué sort avec Shakira, lui sort depuis novembre avec Edurne, une ancienne candidate d' OperaciónTriunfo, la Star Academy espagnole. Aquino et Falqué, ses amis de jeunesse, lui reprochent des goûts musicaux un peu bizarres (" Il écoute du heavymetal à tout moment et il est très mauvais perdant à la Playstation "), mais ils admettent que son avenir sportif s'annonce rose. Considéré comme le successeur de San Iker, il vise le prochain Mondial, en 2014. Il a déjà assuré qu'il fera tout pour en être. PAR DANIEL DEVOS - PHOTO: REPORTERS" Entre les perches, on dirait une saucisse, mais il est impressionnant. " Cristiano Ronaldo