Tempête dans un verre d'eau ou réputation à jamais entachée ? On ne le saura sans doute jamais, sauf si les langues se délient ou que les faits se reproduisent. Néanmoins, Jelle Van Damme a une nouvelle fois vu son image écornée par les propos d' Elimane Coulibaly, l'attaquant gantois reprochant au rugueux défenseur anderlechtois des propos racistes.
...

Tempête dans un verre d'eau ou réputation à jamais entachée ? On ne le saura sans doute jamais, sauf si les langues se délient ou que les faits se reproduisent. Néanmoins, Jelle Van Damme a une nouvelle fois vu son image écornée par les propos d' Elimane Coulibaly, l'attaquant gantois reprochant au rugueux défenseur anderlechtois des propos racistes. Cela fait la deuxième fois, en quelques mois, qu'un joueur de couleur se plaint de propos inadmissibles de Van Damme. Après les test-matches, l'ex-défenseur américain du Standard, Oguchi Onyewu, avait déjà intenté un procès à l'arrière mauve pour propos racistes. " Onyewu était le premier à vouloir croire et espérer que M. Van Damme n'était pas raciste mais en utilisant certains mots, il a bien dû réaliser qu'il était offensant ", expliquait alors son avocat Jean-Louis Dupont Que faut-il penser de la colère de Coulibaly ? Soit elle est juste et réelle et ce genre d'attitude doit être vivement condamnée et sanctionnée. Soit elle ne se focalise sur Van Damme que parce que celui-ci a déjà été suspecté de tels propos : Van Damme serait alors victime de sa réputation. Aucun joueurs gantois n'a voulu confirmer les dires de leur attaquant sénégalais mais difficile, une nouvelle fois, de tirer des conclusions. Ces propos auraient très bien pu avoir été tenus de façon à n'être entendus que du seul Coulibaly. Le défenseur anderlechtois s'en est, lui, vivement défendu, se fendant même d'un communiqué officiel, relayé par son club. Si Anderlecht a décidé de clairement défendre son joueur, cela signifie que la direction croit en son honnêteté. Car, si les propos étaient avérés, le club serait montré du doigt pour complicité de propos racistes. Ce qu'il ne peut évidemment se permettre. " Je démens ces propos ", a réagi Van Damme, " Après qu'il (Coulibaly) ait commis une faute sur moi, je lui ai tout simplement dit qu'il ne devait pas faire des choses idiotes comme il y a deux saisons de cela, quand il avait reçu sa carte rouge face au RSC Anderlecht. Et oui, j'ai effectivement présenté mes excuses durant le match, et donc pas par la suite, pour une faute que j'avais commise sur lui. C'est beaucoup trop facile de vociférer de telles choses après un match. Il était probablement déçu et il voulait sans doute jeter le discrédit sur moi avec de telles déclarations. Incriminer quelqu'un de cette manière, après tout le brouhaha qu'on avait fait autour de l'affaire Onyewu, c'est vraiment trop facile. J'ai tiré les leçons de tout ce remue-ménage. Je suis plus malin que ça. Je ne suis pas raciste, bien au contraire, j'ai une formidable relation avec tous les joueurs étrangers qui évoluent au sein de mon club. De plus, je ne désire plus parler de cette affaire. "stéphane vande velde"Jelle Van Damme a une nouvelle fois vu son image écornée par les propos d'Elimane Coulibaly. "