" J'étais Scolaire à Anderlecht quand Albert Mettens, ancien joueur et alors dirigeant d'Anderlecht me lança : -Toi, gamin, tu es trop petit : tu n'arriveras jamais en équipe première. Je lui ai tout de suite répondu : -Et Fons Van Brandt ? Il n'est pas plus grand que moi et casse la baraque au Lierse depuis des années. J'avais un peu exagéré : Fons faisait 1,69 m, et moi... 1,68m. Pourtant, cela n'a pas empêché Van Brandt, une de mes idoles, d'être un des meilleurs arrières gauches européens d...

" J'étais Scolaire à Anderlecht quand Albert Mettens, ancien joueur et alors dirigeant d'Anderlecht me lança : -Toi, gamin, tu es trop petit : tu n'arriveras jamais en équipe première. Je lui ai tout de suite répondu : -Et Fons Van Brandt ? Il n'est pas plus grand que moi et casse la baraque au Lierse depuis des années. J'avais un peu exagéré : Fons faisait 1,69 m, et moi... 1,68m. Pourtant, cela n'a pas empêché Van Brandt, une de mes idoles, d'être un des meilleurs arrières gauches européens de son époque. Il émargeait d'une famille de petits paysans de Kessel, près de Lierre, et disait parfois : -Chez nous, il y avait neuf enfants. Nous n'avions pas grand-chose à la maison : un peu de blé, des patates et cinq vaches. Tous les garçons de cette tribu ont joué au football mais Fons était le plus doué. Il a évolué à Kessel (en Réserve à 12 ans car il n'y avait que deux équipes dans ce club : la Première et celle-là) avant de se retrouver au Lierse. International à 38 reprises de 1950 à 1957 (dont 30 caps consécutives), il a vécu trois moments de gloire. En 1954, la Belgique se mesura à l'Angleterre durant la phase finale de la Coupe du Monde en Suisse. Redoutable extérieur droit et king du dribble, Stanley Matthews était la star des English. Rik Coppens et Jef Mermans, vedettes belges, se moquèrent de lui avant le coup d'envoi : -Tu ne toucheras pas un ballon et nous ne voudrions pas être à ta place. Van Brandt n'attaqua jamais Matthews bille en tête, l'enferma le long de la ligne de touche. Son opposant ne toucha pas valablement un cuir et ce fut une des clefs d'un match de légende : 4-4. Son exploit ne passa pas inaperçu : le 13 août 1955, il fut repris dans la sélection européenne qui se mesura à l'Angleterre au Windsor Park Stadium de Dublin. Van Brandt était le seul joueur belge présent sur le terrain et là aussi fut le geôlier de Matthews. A un quart d'heure du coup de sifflet final, découragé par la ténacité du petit Belge, Matthews émigra de l'autre côté du terrain mais cela n'empêcha pas l'Europe de gagner 4-1. Ce double exploit face à Matthews lui rapporta méritoirement le Soulier d'Or 1955. Le FC Liégeois s'intéressa à lui mais ses dirigeants pleurant comme des Madeleine, il resta au Lisp. Ingrats, ces mêmes dirigeants refusèrent de le céder pour rien à Overpelt en fin de carrière. Van Brandt décida alors d'arrêter le football et de gérer son bistrot, le Belfast. Né le 25 juin 1927, cette figure importante de notre football est décédée le 24 août dernier. "né en 1941, heylens fut un excellent back droit (67x diable rouge, équipe d'europe 65, mondial 70 au mexique, 7 titres et 3 coupes de belgique avec anderlecht). coacha une douzaine de clubs (passa 5 ans au losc et fut coach belge 1984 à seraing)PIERRE BILIC