C'est une tradition aux Pays-Bas : des joueurs jettent l'éponge durant la préparation de matches de qualification importants. Mark van Bommel (29 ans) et Ruud van Nistelrooy (30 ans) ne veulent plus jouer sous la direction de Marco van Basten. Un signal clair. Alors que ses collègues font tout pour obtenir les grâces de leurs vedettes, Van Basten néglige le management et ...

C'est une tradition aux Pays-Bas : des joueurs jettent l'éponge durant la préparation de matches de qualification importants. Mark van Bommel (29 ans) et Ruud van Nistelrooy (30 ans) ne veulent plus jouer sous la direction de Marco van Basten. Un signal clair. Alors que ses collègues font tout pour obtenir les grâces de leurs vedettes, Van Basten néglige le management et la communication. C'est un miracle que van Bommel n'ait pas claqué la porte plus tôt. Le médian du Bayern est humilié depuis deux ans. Alors qu'il livrait le meilleur de lui-même au PSV puis à Barcelone, il a attrapé l'étiquette, en équipe nationale, d'un joueur qui laisse filer tous ses adversaires et ne pouvait même pas soutenir la comparaison avec Nigel de Jong, Hedwiges Maduro et Denny Landzaat. Van Basten a traité van Bommel en réserviste de luxe, incapable selon lui de gérer ses carences. Van Nistelrooy vit le même scénario. Van Basten a longtemps justifié sa mise à l'écart par des raisons " technico-footballistiques ". Traduction : il estime Klaas-Jan Huntelaar et Jan Vennegoor of Hesselink meilleurs. L'avant du Real Madrid a plutôt l'impression que la dispute qu'il a eue avec le sélectionneur pendant le Mondial, à la veille du match contre le Portugal, est à l'origine de ses problèmes. Il a mis en cause l'intégrité de van Basten dans Sportweek mais laisse la porte entrouverte. En deux ans, van Basten a blessé trop de footballeurs. La liste est longue : Roy Makaay, Barry Opdam, Khalid Boulahrouz, Ron Vlaar, Jan Kromkamp, Tim de Cler, Maarten Stekelenburg, Ugur Yildirim et André Ooijer, parfois graciés par la suite. Van Basten justifie toujours ses choix sans prendre de gants : " Nous trouvons Nicky Hofs meilleur ", a-t-il ainsi déclaré à propos de la non sélection de Clarence Seedorf. Edgar Davids et Patrick Kluivert ont déjà fustigé la politique du sélectionneur. Van Basten a tenté de sauver la face lors d'une conférence de presse. Il a admis n'être pas toujours suffisamment diplomate. " J'aurais dû leur téléphoner moi-même ", a avoué l'ancien attaquant, ajoutant : " Van Nistelrooy et moi sommes quelque peu en froid ". F. VANHEULE