La saison passée, on aurait pu citer le nom du vainqueur avant même l'arrivée dès que celle-ci avait lieu en côte. Philippe Gilbert pulvérisait ses adversaires. Cette année, le Sportif de l'Année sera confronté à un rival de haut niveau dans sa spécialité : Alejandro Valverde (31 ans) est de retour. L'Espagnol participe au Tour Down Under, la première épreuve du WorldTour, sous le maillot de Movistar.
...

La saison passée, on aurait pu citer le nom du vainqueur avant même l'arrivée dès que celle-ci avait lieu en côte. Philippe Gilbert pulvérisait ses adversaires. Cette année, le Sportif de l'Année sera confronté à un rival de haut niveau dans sa spécialité : Alejandro Valverde (31 ans) est de retour. L'Espagnol participe au Tour Down Under, la première épreuve du WorldTour, sous le maillot de Movistar. Valverde a renoué avec la compétition au critérium d'Adelaïde, remporté par André Greipel. C'était sa première course depuis le Tour de Romandie, au printemps 2010. Le 31 mai de cette année-là, le citoyen de Murcie a été suspendu pour deux ans par le TAS, avec effet rétroactif au 1er janvier 2010. Ses résultats de l'année ont été supprimés mais globalement, le coureur n'est donc resté sur la touche qu'un an et demi. Valverde est le dernier coureur puni, de tous ceux qui ont fait enrichir leur sang à coup d'EPO et autres substances par les soins du fameux docteur Eufemiano Fuentes. D'autres sportifs impliqués dans l' Operacion Puerto ont déjà opéré leur retour avec panache. Ivan Basso a remporté le Giro, une course que Michele Scarponi a terminée deuxième. Eusebio Unzué, le manager de Movistar, n'a aucun doute : " Valverde aussi va retrouver son niveau d'antan. " Unzué ne va pas jusqu'à prédire combien de temps son poulain mettra à redevenir lui-même. " Un mois, deux, cinq ? En théorie, il devra faire preuve de patience après une interruption d'un an et demi mais il a un tel talent qu'il pourrait aller beaucoup plus vite. "Malgré les preuves accablantes fournies par son ADN, Valverde n'a jamais plaidé coupable ni fait d'aveux. Son équipe ne l'a jamais laissé tomber. Pendant sa suspension, l'ancien vainqueur de Liège-Bastogne-Liège a participé aux stages comme si de rien n'était. " Alejandro a continué à s'entraîner et à se soigner comme s'il participait toujours aux compétitions ", poursuit Unzué. " Il est resté affûté. Je pense même qu'il a légèrement maigri. Cette période lui a permis de se vider la tête. Au lieu de devoir régulièrement atteindre son pic de forme, il a profité des joies du cyclisme sans pression. "Movistar ne se projette pas dans un avenir trop lointain. " Valverde doit être notre leader au Tour mais nous procédons pas à pas. Alejandro ne roulera les classiques ardennaises que s'il est en forme. Il a déjà prouvé qu'il pouvait s'y mesurer avec les meilleurs. On verra alors qui est le plus fort dans les arrivées en côte : Valverde ou Gilbert. Ils ont le même style de course mais je pense que Philippe possède un peu plus de force et qu'Alejandro est un rien plus rapide. "BENEDICT VANCLOOSTER