coach - José Bordalàs, 05/03/1964

? De par son jeu très défensif, il est surnommé "le petit Mourinho". Pourtant, son 4-4-2 fétiche renvoie plutôt aux principes de Diego Simeone.
...

? De par son jeu très défensif, il est surnommé "le petit Mourinho". Pourtant, son 4-4-2 fétiche renvoie plutôt aux principes de Diego Simeone. ? En 2019, malgré la concurrence très rude en Liga, il reçoit le Trophée Miguel Munoz récompensant le meilleur entraîneur de la saison. ? Quand il a repris Getafe en 2016, le club végétait dans le ventre mou du classement. Il a su inverser la tendance. Chaque saison depuis son retour en Liga, sauf la dernière, le club a lutté pour une place européenne. IN Omar Alderete (Hertha, Ger). OUT Kevin Gameiro (Strasbourg, Fra), Javi Jiménez (Albacete), Jorge Sáenz (Maritimo, Por), Eliaquim Mangala (libre). L'enfant du club, c'est comme ça que l'on pourrait résumer ce que représente Carlos Soler pour Valence. Dès son plus jeune âge, il a porté le maillot Ché chez les jeunes, puis avec la deuxième équipe. En 2016, Cesare Prandelli réalise son rêve et lui offre ses première minutes de jeu face à la Real Sociedad. Depuis lors, le gamin a fait son petit bout de chemin. Si le club semble s'enliser petit à petit dans les profondeurs de Liga en raison notamment d'une gestion désastreuse de ses propriétaires, le milieu espagnol, lui, n'a jamais semblé aussi fort. Déjà important par le passé, il est devenu tout simplement indispensable la saison dernière. Titulaire à 31 reprises pour onze buts et huit passes décisives, Soler présente des statistiques qui feraient rougir n'importe quel milieu axial. De quoi attirer les convoitises. Mais le joueur n'en a cure: il veut mourir à Valence. Pour Valence.