Le samedi 20 mai, face à Fribourg, Philipp Lahm disputera le dernier match de sa carrière. Il laissera ainsi tomber un an de salaire à plus de dix millions d'euros. La semaine dernière, après la victoire étriquée face à Wolfsburg en huitièmes de finale de la Coupe d'Allemagne (1-0), Lahm a pris tout le Bayern Munich de vitesse. Karl-Heinz Rummenigge, président du conseil d'administration du club, n'avait pas prévu ça et le communiqué du club est plutôt amer : " Philipp et son agent nous ont surpris en annonçant cela officiellement. Nous nous étions pourtant mis d'accord pour informer les médias ensemble. "
...

Le samedi 20 mai, face à Fribourg, Philipp Lahm disputera le dernier match de sa carrière. Il laissera ainsi tomber un an de salaire à plus de dix millions d'euros. La semaine dernière, après la victoire étriquée face à Wolfsburg en huitièmes de finale de la Coupe d'Allemagne (1-0), Lahm a pris tout le Bayern Munich de vitesse. Karl-Heinz Rummenigge, président du conseil d'administration du club, n'avait pas prévu ça et le communiqué du club est plutôt amer : " Philipp et son agent nous ont surpris en annonçant cela officiellement. Nous nous étions pourtant mis d'accord pour informer les médias ensemble. " Cela faisait un bon bout de temps que Lahm et Rummenigge discutaient des possibilités de reconversion de l'arrière droit. Depuis le départ de Mathias Sammer pour raisons de santé, en 2016, le poste de directeur sportif du Bayern est vacant. Lahm a cependant déclaré qu'il ne l'intéressait pas. " Une légende absolue, le joueur le plus intelligent que j'ai eu sous mes ordres ", dit Pep Guardiola au sujet de l'arrière latéral qu'il a transformé en médian défensif et dont il a fait le patron de l'équipe. Les arrières latéraux aussi peuvent être des super-héros et Lahm - qui voulait devenir boulanger, comme Jürgen Klinsmann -en est la meilleur preuve. Avant, ils étaient souvent considérés comme des joueurs moyens mais depuis le changement de siècle, on leur demande de faire preuve d'autant de feeling que les attaquants. Après Lahm, Dani Alves, Marcelo, David Alaba et Jordi Alba ont également leur poster dans la chambre des jeunes amateurs de foot. Ils ne sortent même plus de leur lit pour moins de huit millions d'euros par an. Les coaches ont besoin d'eux pour leur vitesse et parce qu'ils apportent de la profondeur et de la variété à l'équipe en possession de balle. Ils font la différence car, face à des équipes qui défendent en bloc, ce sont eux qui ont le plus d'espaces. D'autant qu'on les considère souvent comme les moins doués techniquement. Lahm a été le premier à conférer une nouvelle dimension à ce poste en éliminant ses adversaires balle au pied ou en combinaison. Du haut de son mètre septante, il dominait tellement son ailier que c'est celui-ci qui passait son temps à courir derrière lui. Les rushes sur le flanc, les infiltrations et les centres précis font partie de son arsenal. Ce n'est pas un hasard si Pierre Littbarski était son idole. Lahm estime que 14 ans de professionnalisme, c'est suffisant et il l'a annoncé tout seul comme un grand. Cela démontre bien à quel point Flipsi - le surnom qu'on lui avait donné dans les équipes d'âge du FT Gem- est indépendant. Lahm aime les choses claires. Il a agi de la même façon lorsque, cinq jours après la conquête du titre mondial en 2014, il a décidé de se retirer de la Mannschaft. Le président fédéral Wolfgang Nierbasch a déclaré qu'il était " un exemple pour la jeunesse. " Le 3 septembre 2014, la fédération a organisé un match amical contre l'Argentine en son honneur et en celui de Per Mertesacker et de Miroslav Klose, qui avaient arrêté eux aussi. Malgré la défaite (2-4) face à l'équipe de Lionel Messi, les 50.000 spectateurs se levèrent pour applaudir Lahm. " Le meilleur défenseur de l'histoire de la Bundesliga ", dit Ottmar Hitzfeld tandis que Joachim Löw ajoute : " Un exemple de sérieux, d'engagement et de classe. " Lahm explique qu'il ne veut pas connaître le stress qu'il a ressenti en tant que joueur en acceptant un autre rôle. Le Bayern lui offrait pourtant la place de directeur sportif sur un plateau d'argent. Il faut dire qu'il y joue depuis 1995, à l'exception d'une infidélité de deux ans, de 2003 à 2005, lorsqu'il est parti à Stuttgart parce que le club avait engagé l'international français Bixente Lizarazu à sa place. Lahm est un monument qui a une bonne image, même s'il lui arrivait de taper du poing sur la table. Dans sa biographie, Der feine Unterschied. Wie mann heute Spitzenfussballer wird (La subtile différence. Comment devenir un grand footballeur aujourd'hui), parue en 2011, il s'en prenait ainsi à Louis van Gaal (" Un homme qui refusait de remédier aux lacunes de sa philosophie ") et à Jürgen Klinsmann (" Tout ce qu'il nous disait à la mi-temps, c'est que nous devions marquer un but "). Plus tôt, en novembre 2009, il a également attaqué la direction du Bayern Munich en déclarant dans le Süddeutsche Zeitung qu'il ne fallait pas " engager des joueurs uniquement parce qu'ils étaient bons. " Ça lui avait valu une amende de 50.000 euros mais a renforcé sa position au sein du club. Et sa remarque a eu l'effet escompté car le club a renoué avec le succès. Hormis ces critiques, Lahm est le prototype même du footballeur moderne. Malgré ses qualités de leader, c'est plutôt un solitaire qui met de la distance entre lui et ses équipiers. Un seul footballeur était d'ailleurs présent à son mariage avec Claudia Schattenberg : son meilleur ami, Andreas Ottl. Mais il est toujours présent lorsqu'il s'agit d'aider les plus démunis. Il s'engage ainsi en faveur des enfants souffrant de retard mental et est ambassadeur de SOS Villages d'Enfants. En 2008, il a également reçu le Tolerantia Preis pour sa lutte contre les mauvais comportements et l'homophobie dans le football. Bref, le football va bientôt perdre un joueur de petite taille mais un grand homme. PAR FRÉDÉRIC VANHEULE - PHOTO BELGAIMAGE" C'est le joueur le plus intelligent que j'ai eu sous mes ordres " - PEP GUARDIOLA