n Mouscron-Charleroi 0-1, 10 novembre 2004
...

n Mouscron-Charleroi 0-1, 10 novembre 2004Quelques minutes avant le coup de sifflet final, Mathijssen proteste avec une telle virulence que le quatrième arbitre prévient Johan Verbist, le directeur du jeu, qui renvoie le coach dans la tribune. Mathijssen en est à sa quatrième saison de coach et n'avait pas encore été expulsé. La sanction : une journée de suspension.n Charleroi - Lierse 1-0, 16 avril 2005Le Lierse, qui vient d'éliminer Charleroi en Coupe de Belgique, délègue son équipe B au Mambourg. Alors que l'affaire Zheyun Ye bat son plein, Paul Put laisse ses meilleurs éléments au repos, en prévision du match de Coupe contre le Club Bruges, plus important. L'équipe locale ne tourne pas et Mathijssen est frustré. Au bout d'une demi-heure, le quatrième officiel est las de ses pleurnicheries et de ses intimidations. Il estime que le coach excite ses joueurs de manière irresponsable et s'offense d'un geste que Mathijssen répète plusieurs fois à son encontre - un gros cou. L'arbitre Peter Vervecken l'expulse. La sanction : une journée de suspension et une amende de 1.000 euros. n Genk - Charleroi 0-0, 14 août 2005Paul Allaerts interrompt plusieurs fois le match, des joueurs de Charleroi portant des bijoux. Allaerts affirme que les footballeurs ne les avaient pas lors du contrôle dans le vestiaire mais qu'ils les ont arborés une fois sur le terrain. Genk est furieux et soupçonne l'entraîneur carolo d'avoir délibérément fait porter ces bracelets à ses joueurs pour que l'arbitre interrompe le match. Quand Allaerts renvoie Mathijssen pour un vif échange verbal avec le quatrième arbitre dans la tribune, il prend tout son temps... La sanction : quatre matches de suspension, une amende de 2.500 euros. (En appel, la sanction est annulée pour vice de procédure. Mathijssen avait déjà assisté à deux matches de la tribune).n Charleroi - Standard 2-5, 26 janvier 2006Le Standard mène 2-3. Igor De Camargo file droit vers le gardien Patrice Luzi mais est bousculé. Il reste au tapis mais Charleroi poursuit le jeu. Quand Sergio Conceiçao récupère le ballon, il le dégage, rageur, en direction de Mathijssen. Ce dernier intercepte le ballon et le renvoie, sur la tête du Portugais. Conceiçao écope d'une carte jaune. Pas de sanctionn Charleroi - Anderlecht 1-1, 22 septembre 2006Plusieurs Anderlechtois se plaignent d'avoir été provoqués et intimidés par Mathijssen. Après le match, un incident grotesque oppose Mathijssen et Abbas Bayat à proximité du banc carolo. Un changement erroné coûte un but précieux à Charleroi dans les arrêts de jeu et Bayat crie sur son entraîneur devant les caméras. Pas de sanctionn Germinal Beerschot - Charleroi 1-1, 28 octobre 2006Charleroi termine le match à huit, le Germinal Beerschot à dix. Malgré son infériorité, le Sporting arrache un nul inespéré. Après 18 minutes, l'arbitre Luc Wouters a banni Mathijssen de la zone neutre : il a signalé trop violemment à Wouters que Fabien Camus, blessé, était au sol ! Réaction de Mathijssen : " Oui, j'ai sans doute foulé quelques mètres de pelouse mais est-ce si grave ? Sans doute le quatrième officiel souhaitait-il se distinguer. Il voulait à tout prix qu'on me renvoie dans la tribune. Je n'ai pas refusé. J'ai d'abord cru que l'arbitre faisait preuve de compréhension suite à mes explications. C'est pour ça que je me suis rassis. Il ne faut pas chercher plus loin. Mais bon, le quatrième officiel voulait faire l'intéressant. Il n'était pas capable de faire son job. Je trouve qu'il faut aider cet homme et lui permettre de siffler un moment à son niveau ". La sanction : deux journées de suspension.n Lierse - Charleroi 2-1, 20 janvier 2007Un record : il ne faut pas plus d'un quart d'heure à Jean-Baptist Bultynck pour le chasser du banc, une fois encore sur un renseignement du quatrième officiel. Mathijssen ne cesse de discuter et sur une phase hors-jeu douteuse, qui s'avère correcte par la suite, il fait le geste de jeter. Bultynck le renvoie. Mathijssen a l'impression qu'on le cherche... Pas de sanctionJAN HAUSPIE