" J'espérais un meilleur chrono mais je retrouve ma forme ", a déclaré Usain Bolt (28 ans) après avoir bouclé le 100 mètres des Anniversary Games de Londres en 9.87, en série comme en finale. Il a été plus lent que Justin Gatlin, le vétéran américain qui a signé le meilleur chrono de la saison (9.74) en mai à Doha, après avoir couru l'hectomètre en 9.75 à deux reprises et une fois en 9.78.
...

" J'espérais un meilleur chrono mais je retrouve ma forme ", a déclaré Usain Bolt (28 ans) après avoir bouclé le 100 mètres des Anniversary Games de Londres en 9.87, en série comme en finale. Il a été plus lent que Justin Gatlin, le vétéran américain qui a signé le meilleur chrono de la saison (9.74) en mai à Doha, après avoir couru l'hectomètre en 9.75 à deux reprises et une fois en 9.78. Le Jamaïcain Asafa Powell (9.81), l'Américain de vingt ans Trayvon Bromell (9.84), Keston Bledman (Trinité & Tobago, 9.86) et le Français Jimmy Vicaut (9.86) ont été plus rapides que le sextuple champion olympique, détenteur du record du monde sur 100 et 200 mètres, mais celui-ci reste plein d'espoir pour le Mondial, qui débute à Pékin le 22 août. " Gatlin est très bon mais je ne me tracasse pas ", a déclaré Bolt. " Ceux qui me connaissent savent que je serai bon à Pékin. Je suis le favori. " Leur dernière confrontation date de 2013. Le Jamaïcain avait couru la finale du Mondial en 9.77, huit centièmes plus vite que l'Américain. Il n'y a pas eu de duel direct à Londres, Gatlin n'ayant pas été invité, suite à sa suspension pour dopage de 2006 à 2010. " Je n'ai pas de problème avec lui. Je ne dis pas que ce qu'il a fait était bien mais c'était avant mon époque. " Bolt éprouve moins de respect pour Tyson Gay (32 ans), contrôlé positif à la testostérone il y a deux ans et auteur d'un chrono à 9.88 il y a peu. " Il était un des plus grands à mes yeux. Il m'obligeait à travailler dur chaque saison. Apprendre qu'il avait trompé tout le monde m'a fait mal au coeur. J'avais admiré quelqu'un qui avait été finalement suspendu pour dopage. " Après une année sabbatique, Bolt veut remettre les points sur les " i " à Pékin. Pourtant, tout le monde doutait de sa condition comme de son avenir. Son début de saison a été irrégulier et une blessure au bassin l'a mis sur la touche six semaines, mais d'après son entraîneur, Glen Mills, Bolt vole à l'entraînement. " Quand Usain est au meilleur de sa forme, il est imbattable. Nul ne courra plus vite que lui. Personne. " Le Mondial de Pékin, les JO de Rio et le Mondial de Londres en 2017 constituent ses trois grands derniers tournois avant sa retraite. Avec un voeu : " Courir le 200 mètres sous les 19 secondes ", a souri Bolt, qui avait couru en 19.19 à Berlin en 2009. " Mon entraîneur prétend que je peux courir encore plus vite. "PAR CHRIS TETAERT