Pas de Roger Federer (39 ans), out toute la saison suite à une opération au genou, ni de Rafael Nadal (34 ans), préoccupé par la pandémie, à New York. Il faut remonter à l'US Open 1999 pour trouver un Grand Chelem disputé sans ces deux ténors. Cette année-là, âgé de 17 ans, Federer...

Pas de Roger Federer (39 ans), out toute la saison suite à une opération au genou, ni de Rafael Nadal (34 ans), préoccupé par la pandémie, à New York. Il faut remonter à l'US Open 1999 pour trouver un Grand Chelem disputé sans ces deux ténors. Cette année-là, âgé de 17 ans, Federer avait disputé un premier grand tournoi à Roland Garros, et avait enchaîné avec Wimbledon, mais n'était pas à Flushing Meadows. Nadal a joué son premier Grand Chelem en 2003. Novak Djokovic, lui, a frappé ses premières balles dans un des grands tournois en 2005, en Australie. Depuis, le Serbe n'a raté qu'un seul des soixante Grands Chelems suivants : l'US Open 2017. Il n'était pas encore rétabli d'une blessure au coude. L'absence de Nadal et de Federer ne lui offre pas la victoire sur un plateau. Djokovic lui-même l'a souligné : " Thiem, Zverev, Tsitsipas, Medvedev... N'importe qui peut gagner, surtout après six mois sans compétition. " Si le Serbe bat ses rivaux, il triomphera pour la quatrième fois à New York, après 2011, 2015 et 2018, et remportera son 18e Grand Chelem, un de moins que Nadal et deux de moins que Federer, le détenteur du record absolu. Djokovic a toujours dit que battre ce record constituait son principal objectif. Malgré sa propre contamination à l'Adria Tour, il est prêt à passer trois semaines dans une bulle pour arriver à ses fins. Pas à l'hôtel, mais dans une coûteuse maison de location.