Ce soir, APOEL Nicosie affronte le Paris Saint-Germain au Parc des Princes. Le club cypriote, petit poucet du bal des champions, ne s'est pas mal tiré d'affaire dans le groupe G jusqu'à présent : il a perdu 1-0 à Barcelone et a réussi un match nul 1-1 contre l'Ajax, ne s'inclinant que 0-1 face au PSG, qui a marqué in extremis. " Nicosie méritait davantage qu'un point en trois matches ", estime Constantinos Shiamboulis, un ancien journaliste de Sportday, devenu attaché de presse de l...

Ce soir, APOEL Nicosie affronte le Paris Saint-Germain au Parc des Princes. Le club cypriote, petit poucet du bal des champions, ne s'est pas mal tiré d'affaire dans le groupe G jusqu'à présent : il a perdu 1-0 à Barcelone et a réussi un match nul 1-1 contre l'Ajax, ne s'inclinant que 0-1 face au PSG, qui a marqué in extremis. " Nicosie méritait davantage qu'un point en trois matches ", estime Constantinos Shiamboulis, un ancien journaliste de Sportday, devenu attaché de presse de la fédération cypriote en juin 2012. APOEL n'a encaissé que trois buts en Ligue des Champions et seulement deux en huit matches de championnat. " C'est la combinaison d'un excellent collectif, d'une tactique réaliste et d'un très bon gardien de but. " Ce gardien n'est autre que le Belgo-Espagnol Urko Pardo (31 ans), passé par Anderlecht (1988-1999), Barcelone (1999-2004), Carthagène, Sabadell, Iraklis Salonique, le Rapid Bucarest, Salamanque et l'Olympiacos avant d'éclore à APOEL, ces trois dernières années. " La saison passée déjà, Pardo a été le meilleur portier du championnat mais il a encore progressé cette saison ", explique Shiamboulis. " La Ligue des Champions l'a boosté. Il a déjà joué un rôle important en qualifications. Nicosie a éliminé Helsinki et Aalborg, les champions de Finlande et du Danemark. Jouer au plus haut niveau, face à des avants tels que Messi, Neymar et Ibrahimovic, vous sublime. Retourner à Barcelone et signer une performance au Camp Nou a constitué une expérience importante pour lui. Vitesse de réaction, bon contrôle de son domaine sur les phases arrêtées, bonnes décisions dans ses interventions : jusqu'à présent, il réalise la meilleure saison de sa carrière. Il possède une forte personnalité. Les supporters l'apprécient car il est important pour l'équipe mais aussi parce qu'il est très accessible. Il voit les supporters après les matches et il communique aussi avec eux via Facebook ou Twitter. Il est fin psychologue. Il se plaît au club et apprécie la vie à Chypre. Je pense qu'il est très heureux ". " Pourtant, il peut viser plus haut que notre championnat ", conclut Shiamboulis. " 31 ans, c'est encore jeune pour un gardien. Ses qualités pourraient lui permettre de se produire dans un championnat plus relevé mais évidemment, ici, il a une chance de participer à la Ligue des Champions chaque saison et ça doit constituer une raison importante de rester à APOEL. " PAR CHRISTIAN VANDENABEELE