La meilleure équipe contre qui t'as joué ?
...

La meilleure équipe contre qui t'as joué ?Mboyo : Lille en amical Vanden Borre : L'Espagne. Ils ont tout en plus que les autres : plus de technique, ils pensent plus vite. La pire équipe contre qui tu as joué ?Mboyo : Mons. Quand j'ai marqué deux buts pour mon quatrième match. Ils étaient lents, complètement à la rue. Vanden Borre : Stoke City. Une équipe qui fait que casser. Elle mise tout sur les rentrées en touche. On aurait dit du rugby. La meilleure équipe dans laquelle tu as joué ?Mboyo : Anderlecht génération 86-87. Si on recompose cette équipe aujourd'hui ! Kompany, Vanden Borre, Dries Mertens, Onur Kaya, Floribert Ngalula (qui est parti chez les jeunes de Manchester United), et d'autres. On était trop forts. Quand on jouait contre le Standard, c'est comme si on jouait contre Dixmude. On mettait des 7-0 à tous les matches. Les parents des autres équipes pensaient qu'on trafiquait notre âge, qu'on avait 20 ans ( il rit). Anthony jouait défenseur central : il était meilleur buteur de l'équipe. Vanden Borre : C'est la même chose pour moi. Vincent vous répondrait la même chose. La pire équipe ?Mboyo : Alost, chez les jeunes. C'est à partir de là que j'ai commencé à lâcher le foot. Vanden Borre : Je n'en ai pas, j'ai connu que le bon. Le meilleur joueur avec qui tu as joué ?Mboyo : Anthony. Chez les jeunes, il faisait des trucs de fou. Quand je suis parti à Bruges, mes équipiers me demandaient : - Anthony, il mange quoi ? ( il rit). Il a choqué les autres jeunes, c'était le plus fort de tous. Mais si je dois regarder la carrière, le meilleur c'est Kompany. Vanden Borre : Diego Milito. Il a un crochet incroyable. C'est un joueur à l'ancienne, c'est pas Cristiano Ronaldo mais il sait quand il doit sortir son crochet... Comme face à Van Buyten en finale de la Ligue des Champions. Et aussi Aruna. Exceptionnel. Le pire joueur ?Vanden Borre : Ça ne se fait pas. Mais j'ai connu quelques mauvais, même à Anderlecht, et qui ont fait une belle carrière... Mboyo : A Charleroi, j'en ai connu quelques catastrophiques en test. T'as plus grande qualité ?Mboyo : Savoir garder la balle. Vanden Borre : Puissance physique, perforer. Pire défaut ?Mboyo : Ma technique de course. Je cours vite mais pas très bien. Vanden Borre : Tomber dans la facilité. Ton plus beau moment ?Mboyo : Mon premier match en D1 contre Genk. On est venu me chercher, je ne savais même pas que j'allais jouer. Seul hic, on a perdu quand je suis rentré... Vanden Borre : En dehors du foot, c'est nos vacances tous ensemble à Dubaï l'été 2009. Vous ne pouvez même pas vous imaginer. Le pire moment ?Vanden Borre : La perte de ma mère quand j'arrive à la Fiorentina. Mboyo : La perte de ma grand-mère en 2004.