La série de victoires de Chelsea, liée aux échecs répétés de Manchester United, alourdit l'atmosphère à Old Trafford. L'équipe n'a pas été épargnée par la poisse, avec les graves blessures de RoyKeane (qui dévoilera le nom de son nouvel employeur en janvier, après 12 ans à United), Gary Neville, Gabriel Heinze et MikaëlSilvestre, pour ne citer qu'eux. S'y ajoutent les caprices de Wayne Rooney. Maintenant, presse et public ...

La série de victoires de Chelsea, liée aux échecs répétés de Manchester United, alourdit l'atmosphère à Old Trafford. L'équipe n'a pas été épargnée par la poisse, avec les graves blessures de RoyKeane (qui dévoilera le nom de son nouvel employeur en janvier, après 12 ans à United), Gary Neville, Gabriel Heinze et MikaëlSilvestre, pour ne citer qu'eux. S'y ajoutent les caprices de Wayne Rooney. Maintenant, presse et public remettent en question les choix tactiques du staff. Alex Ferguson s'est défendu bec et ongles. Même son adjoint, Carlos Quieroz, qui avait tenté sa chance comme entraîneur principal du Real, il y a quelques saisons, a volé à son secours. L'enjeu de la discussion est la relance - précisément inspirée par Carlos Queiroz. United a récolté ses succès en 4-4-2. Le staff technique veut maintenant passer au 4-3-3 ou au 4-5-1, en fonction de la domination des flancs. Autre sujet de controverse, la reconversion d' Alan Smith à la récupération du ballon dans l'entrejeu. Ces dernières années, Sir Alex a déjà enrôlé plusieurs médians défensifs, pour succéder à Keane le moment venu mais EricDjemba-Djemba et Kléberson se sont avérés insuffisants, comme la plupart des transferts de ces dernières années, en fait. LouisSaha, Smith (comme avant), DavidBellion ou encore DiegoForlán n'ont pas réussi. Ji-Sung Park semble déjà suivre leur chemin. Smith peut encore faire ses preuves dans l'entrejeu. Il ne manque pas d'engagement mais il commet encore des fautes. Mardi dernier, l'une d'entre elles a permis à Benfica de marquer. Deux jours auparavant, ça avait encore chauffé. Ferguson avait placé le noyau devant ses responsabilités et demandé aux anciens de porter l'équipe. Sous l'impulsion de Ryan Giggs et Paul Scholes, United s'est défait de Benfica, non sans problèmes, mais le club portugais n'a pas réussi un départ brillant en championnat. United a retardé la crise. Pour combien de temps encore ? RICARDO MONIZ, responsable de l'académie du PSV, rejoint Tottenham. ROMANABRAMOVICH, le propriétaire de Chelsea, a vendu Sibneft, son empire pétrolier, à l'Etat russe pour 11 milliards d'euros. LOMANOLUA LUA, l'avant congolais de Portsmouth, souffre de la malaria. BUTEURS : 1. Bent (Charlton), Van Nistelrooij (Man. United) 7 buts ; 3. Lampard (Chelsea), Ayegbeni (Middlesbrough), Horsfield (West Bromwich), Harewood (West Ham) 4. 15/10 Wigan - Newcastle, West Bromwich - Arsenal, Tottenham - Everton, Sunderland - Man. United, Middlesbrough - Portsmouth, Man. City - West Ham, Liverpool - Blackburn, Chelsea - Bolton, Charlton - Fulham, Birmingham - Aston Villa P. T'Kint