Coach Thomas Christiansen

Deux fois international espagnol alors qu'il évoluait pour le Barça B, le nouveau coach hispano-danois des Jaune et Bleu présente un joli CV puisqu'il a été meilleur buteur de Bundesliga, avec Bochum, en 2002-03.
...

Deux fois international espagnol alors qu'il évoluait pour le Barça B, le nouveau coach hispano-danois des Jaune et Bleu présente un joli CV puisqu'il a été meilleur buteur de Bundesliga, avec Bochum, en 2002-03. Devenu T1 en 2014, il a fait ses armes à Chypre où après deux saisons à l'AEK Larnaca, il a rejoint l'APOEL avec lequel il a été champion. Nommé à la tête de Leeds United à l'aube de la saison 2017-18, Christiansen (46 ans) n'est resté en poste que 8 mois. Sans club depuis lors, il a la lourde tâche de succéder à Lukas Elsner qui n'a laissé que de bons souvenirs aux supporters unionistes. Cela faisait des lustres que l'Union ne s'était plus montrée aussi performante que la saison dernière, avec la demi-finale de Coupe de Belgique comme apogée. Les Bruxellois font donc face à la saison de la confirmation et doivent se montrer ambitieux : ils font partie des principaux favoris de cette D1B. Ils ne pourront malheureusement pas compter sur deux de leurs hommes-clefs : le coach Elsner, parti à Amiens, et Tau, élu joueur de l'année en D1B et brillant à la CAN avec l'Afrique du Sud, propriété de Brighton & Hove. Selemani, autre pion essentiel l'an dernier, a également montré des envies de départ mais il est toujours Unioniste jusqu'à présent.L'équipe demeure néanmoins solide a été renforcée par l'arrivée de deux Danois rompus à la D1 locale : l'arrière central Bager et le médian offensif Nielsen. Dans les cages, Saussez est gage de sécurité et devrait garder la préséance sur Kristiansen tandis que devant lui Perdichizzi est également incontournable et devrait être associé à Kandouss, Van der Heyden ou Bager. Le marathonien allemand Mehlem, Pinto-Borges et Teuma devraient se disputer les places axiales de l'entrejeu. Longtemps blessé, l'élégant Gerard doit s'imposer pour de bon cette saison et venir apporter sa touche technique, à condition de supplanter Nielsen. Plus haut sur l'échiquier, Selemani et Niakaté, s'ils restent, ne doivent pas craindre pour leur place même si Ferber, en net progrès, pourrait venir bouleverser le schéma habituel. À droite, le très rapide mais un peu brouillon Tabekou doit apporter de la profondeur. Il sera concurrencé par Young et Bouekou.