Luka Elsner parti à Amiens, l'Union s'est retrouvée sans coach à un mois et demi de l'entame de la compétition. Les dirigeants Jaune et Bleu ont toutefois pris leur temps pour dégoter leur nouveau T1. À la reprise des entraînements, il n'y avait toujours pas de fumée blanche. L'officialisation est finalement tombée le 1er juillet avec l'arrivée d'un petit nouveau dans le carrousel des coaches en Belgique, Thomas Christiansen.

S'il n'évoque pas grand-chose chez nous, le technicien hispano-danois peut toutefois faire valoir une certaine expérience tant comme joueur que comme coach. Formé au Danemark, il a rejoint le Barça B en 1991 et ses performances lui ont permis de décrocher 2 sélections avec la Roja, ce qui fait de lui l'un des rares joueurs évoluant en D2 à avoir été repris en équipe nationale.

Après avoir bourlingué en Espagne, en Grèce et au Danemark, il a rejoint le VfL Bochum avec lequel il a été co-meilleur buteur de Bundesliga, avec Giovane Elber, en 2002-2003. En tant que coach, il a débuté comme T1 à Chypre, à l'AEK Larnaka, d'où il a rejoint l'APOEL Nicosie avec lequel il a remporté le titre national en 2017. Cela lui a permis de rejoindre Leeds United, en Championship, où, après un bon départ, il a été viré en février 2018, le club n'occupant que la 10e place.

Pour le seconder, le club bruxellois a misé sur un Espagnol, Christian Beguer, mais également sur Karel Geraerts, pour sa connaissance de la compétition belge. Après une victoire en amical contre Dudelange (3-2), où évolue désormais l'ancien capitaine Charles Morren, les Unionistes ont rejoint Mierlo, fin de semaine dernière, où ils vont se familiariser avec leur nouveau boss.

S'il est acquis que Percy Tau ne sera plus à l'Union cette saison, le club peut toujours compter, pour le moment, sur Faiz Selemani et Youssoufou Niakaté et a misé sur le Danemark niveau recrutement avec les arrivées de Jonas Bager (22 ans, défenseur central) et Casper Nielsen (25 ans, médian). Union Dynamite ?

Luka Elsner parti à Amiens, l'Union s'est retrouvée sans coach à un mois et demi de l'entame de la compétition. Les dirigeants Jaune et Bleu ont toutefois pris leur temps pour dégoter leur nouveau T1. À la reprise des entraînements, il n'y avait toujours pas de fumée blanche. L'officialisation est finalement tombée le 1er juillet avec l'arrivée d'un petit nouveau dans le carrousel des coaches en Belgique, Thomas Christiansen. S'il n'évoque pas grand-chose chez nous, le technicien hispano-danois peut toutefois faire valoir une certaine expérience tant comme joueur que comme coach. Formé au Danemark, il a rejoint le Barça B en 1991 et ses performances lui ont permis de décrocher 2 sélections avec la Roja, ce qui fait de lui l'un des rares joueurs évoluant en D2 à avoir été repris en équipe nationale. Après avoir bourlingué en Espagne, en Grèce et au Danemark, il a rejoint le VfL Bochum avec lequel il a été co-meilleur buteur de Bundesliga, avec Giovane Elber, en 2002-2003. En tant que coach, il a débuté comme T1 à Chypre, à l'AEK Larnaka, d'où il a rejoint l'APOEL Nicosie avec lequel il a remporté le titre national en 2017. Cela lui a permis de rejoindre Leeds United, en Championship, où, après un bon départ, il a été viré en février 2018, le club n'occupant que la 10e place. Pour le seconder, le club bruxellois a misé sur un Espagnol, Christian Beguer, mais également sur Karel Geraerts, pour sa connaissance de la compétition belge. Après une victoire en amical contre Dudelange (3-2), où évolue désormais l'ancien capitaine Charles Morren, les Unionistes ont rejoint Mierlo, fin de semaine dernière, où ils vont se familiariser avec leur nouveau boss. S'il est acquis que Percy Tau ne sera plus à l'Union cette saison, le club peut toujours compter, pour le moment, sur Faiz Selemani et Youssoufou Niakaté et a misé sur le Danemark niveau recrutement avec les arrivées de Jonas Bager (22 ans, défenseur central) et Casper Nielsen (25 ans, médian). Union Dynamite ?