Ces dernières saisons, quand des talents souhaitaient rejoindre un club plus relevé, Malines parvenait généralement à les conserver une saison de plus, le temps que leur valeur marchande augmente. Cette fois, le KV n'a pas pu conserver Pedersen, qui ne sera resté qu'une saison Derrière les Casernes. Le départ de l'avant danois place l'entraîneur Van Veldhoven, qui entame sa dernière année de contrat, face à un défi intéressant.
...

Ces dernières saisons, quand des talents souhaitaient rejoindre un club plus relevé, Malines parvenait généralement à les conserver une saison de plus, le temps que leur valeur marchande augmente. Cette fois, le KV n'a pas pu conserver Pedersen, qui ne sera resté qu'une saison Derrière les Casernes. Le départ de l'avant danois place l'entraîneur Van Veldhoven, qui entame sa dernière année de contrat, face à un défi intéressant. Le gardien Renard, toujours sous contrat jusqu'en juin 2014, joue à Charleroi cette saison mais Malines paie une partie de son salaire, ce qui résout plus ou moins la problématique du gardien. L'année dernière, en engageant Pachovski avant d'être vraiment délivré de Renard, Malines a commis une lourde et onéreuse erreur : le transfert de Renard au Standard a capoté et Malines s'est retrouvé avec trois gardiens : Renard, Pachovski et Biebauw. Renard a pris place dans la tribune, une situation pénible pour un club aussi attentif à ses finances. Van Loo et Vandam se disputent l'arrière droit. Dans l'axe, la saison passée, Van Veldhoven a généralement aligné le duo Biset -Bateau. Il dispose en Michalski (18 ans) d'une nouvelle alternative, Pandza et Van Hoevelen ayant été classés. La principale question dans cette ligne concerne l'éclosion d'Enevoldsen. Après moult blessures, l'extérieur danois a connu des hauts et des bas la saison passée. Il n'est pas un véritable ailier comme Cordaro de l'autre côté. Van Veldhoven essaie de pallier son manque d'ailiers en testant un nouveau système, en 4-4-2, avec un axe très peuplé. Dans l'axe, on suit surtout Rits (20 ans). Au terme de sa période d'adaptation, va-t-il enfin confirmer le grand talent qu'on lui attribue depuis des années ? Malines aligne un autre jeune Belge apte à franchir un pas supplémentaire : Van Tricht (19 ans). Ensuite, Destorme (33 ans) sera-t-il en mesure de poursuivre sur sa lancée ? Malines dépend beaucoup de ses infiltrations. Van Damme, De Witte et surtout De Petter - tous des Belges - peuvent apporter un bon équilibre entre attaque et défense, même si l'absence en début de championnat de De Petter, blessé, constitue un handicap. Avec douze buts, Pedersen a été crucial pour Malines la saison écoulée. L'ancien Lokerenois Mokulu (23 ans) et Prodell (25 ans), transféré du club suédois d'Atvidaberg, doivent faire oublier Pedersen. À sa finesse, ils vont opposer leurs qualités physiques. Junker pourrait éclater, après une saison qui a révélé qu'il avait besoin d'un excellent soutien pour se distinguer. 13e, 10e, 7e, 7e, 9e et 8e. Malines a terminé à ces places le championnat régulier des dernières années, ce qui souligne sa régularité depuis son retour en Division Un en 2007, après la faillite de 2003. En coulisses, Malines renforce sa base financière depuis des années. Il procède d'une manière simple : il embauche des joueurs pour des sommes limitées et les revend à un prix multiple. Pedersen s'inscrit dans la lignée de Vleminckx, Asare, Persoons, Ivens, Nong, Mununga, Buyens, Gorius et Chen. À terme, cette approche doit fournir plus de marge de manoeuvre au club. Le Malinois consacre une partie des millions engrangés à rénover ses infrastructures vieillottes. Les travaux ont encore été reportés, cette fois jusqu'à la saison à venir. Tant que le stade n'aura pas été agrandi, Malines ne pourra pas viser le top six, ce qui ne l'empêchera pas de disputer occasionnellement les PO1, si tous les ingrédients du succès sont présents. PAR KRISTOF DE RYCK