Un Flamand capitaine du Standard, ce n'est pas anecdotique même si Steven Defour est loin d'être le premier puisqu'il succède notamment à Guy Vandersmissen et Eric Gerets. Defour suscite l'intérêt de la presse flamande et Sport/Voetbal Magazine avait décidé de placer l'ancien joueur de Genk en couverture, il y a quinze jours. Y a-t-il davantage d'intérêt des médias du nord du pays ...

Un Flamand capitaine du Standard, ce n'est pas anecdotique même si Steven Defour est loin d'être le premier puisqu'il succède notamment à Guy Vandersmissen et Eric Gerets. Defour suscite l'intérêt de la presse flamande et Sport/Voetbal Magazine avait décidé de placer l'ancien joueur de Genk en couverture, il y a quinze jours. Y a-t-il davantage d'intérêt des médias du nord du pays pour le Standard ? " Non ", explique Alain Ronsse, journaliste au Het Laatste Nieuws, " Le Standard se suffit à lui-même et ce club reste une des priorités. Parmi notre million de lecteurs, il y a un gros contingent de supporters du Standard. L'intérêt est tel que ce club pourrait évoluer avec 11 Wallons sans perte de supporters flamands. 30 % des abonnés des Rouches sont des Flamands. Je ne crois donc pas que le club principautaire ait décidé d'attirer Defour pour accroître sa visibilité dans l'autre partie du pays car si on tient compte de ce paramètre, on ne privilégie plus l'équilibre de l'équipe. Le Standard est simplement allé le chercher car il s'agissait d'une bonne opportunité : un jeune de 17 ans qu'on ne doit pas payer exagérément ". Les médias flamands ont décidé d'utiliser fortement l'image de Defour : " C'est vrai. On se dit : puisqu'il est là et puisqu'il est bon, pourquoi ne pas l'utiliser ? Les gens préfèrent lire pour la dixième fois un papier sur une vedette que pour la première fois un article sur un inconnu. C'est certain qu'on va accrocher davantage le lecteur avec Defour qu'avec Grégory Dufer. Je le regrette car je trouve qu'un garçon comme Mohammed Sarr qui est un élément essentiel dans le jeu du Standard, ne reçoit pas la publicité qu'il mérite vu qu'il n'accroche pas le lecteur ". Stijn Joris, journaliste au Het Belang van Limburg précise : " Le fait que Steven ait joué à Genk est porteur pour notre journal mais si on décide de faire un papier sur lui c'est un, parce que le Standard joue la tête, deux, parce qu'il est capitaine de cette formation et que, trois, il est le seul titulaire avec Igor de Camargo à parler flamand. En un an, son statut médiatique a évolué. Je pense qu'il peut devenir une référence comme Tom Boonen. Cependant, si son image a changé, l'exposition médiatique n'a pas modifié son caractère. Il est resté le même "