Depuis le dimanche 23 avril, à tous les niveaux, et dans plusieurs disciplines, beaucoup de choses se sont passées aussi bien d'un point de vue sportif qu'extra sportif. Cela a commencé par la victoire de la Belgique en Fed Cup (qui plus est à Liège et devant la grande Russie, tenante du titre) et la réconciliation entre Kim et Justine... devant les caméras tout au moins. Ne boudons pas notre plaisir de voir deux de nos plus grandes championnes de tous les temps à nouveau représenter la Belgique. Quel beau symbole d'unification patriotique face à tous ceux qui sont favorables à une scission de notre pays ! ...

Depuis le dimanche 23 avril, à tous les niveaux, et dans plusieurs disciplines, beaucoup de choses se sont passées aussi bien d'un point de vue sportif qu'extra sportif. Cela a commencé par la victoire de la Belgique en Fed Cup (qui plus est à Liège et devant la grande Russie, tenante du titre) et la réconciliation entre Kim et Justine... devant les caméras tout au moins. Ne boudons pas notre plaisir de voir deux de nos plus grandes championnes de tous les temps à nouveau représenter la Belgique. Quel beau symbole d'unification patriotique face à tous ceux qui sont favorables à une scission de notre pays ! Le même week-end, Seraing-RUL et Tirlemont étaient champions sans pouvoir à nouveau fêter le titre sur le terrain. Tirlemont (comme Lyon) était champion depuis la veille suite à la défaite des Francs-Borains et Seraing avait gagné le samedi mais était sacré le dimanche suite au revers de Bleid contre Liège. Le lundi, une double mauvaise nouvelle tombait pour Mouscron et La Louvière qui se voyaient tous les deux refuser leur licence. Les deux clubs vont en appel mais ne peuvent fournir de nouveaux éléments. Cela sent le roussi pour les deux clubs francophones qui ont déjà connu une saison très mouvementée sur le terrain et en dehors. Quelques personnes souhaitent une première division à 14 clubs et on y arrivera peut-être plus vite que prévu. En P1 liégeoise, on vit une situation rocambolesque entre les deux concurrents pour le titre. Weywertz est à 4 points de Faymonville mais doit encore disputer deux rencontres pour une seule à son adversaire direct pour la montée. Chose encore plus étrange, Weywertz rencontre 2 fois Amay en 3 jours (victoire 1-0 le jeudi 27) et le champion est connu depuis dimanche. Dommage que les paris sur la Provinciale n'existent pas car Faymonville rencontre Saint-Vith qui doit... perdre pour jouer le tour final ! En effet, si Faymonville ne gagne pas, la cinquième place actuelle de Saint-Vith risque de ne pas être rémunératrice. Belle éthique sportive ! Le milieu de semaine a également eu son lot de nouvelles. La finale de la Ligue des Champions est connue suite au double 0-0 d'Arsenal et de Barcelone dont l'éternel rival voyait Zizou annoncer sa fin de carrière après le Mondial... ou dès l'élimination. Car la finale semble inaccessible aux yeux de la personne qui a écrit un bouquin sulfureux sur l'entourage des Bleus. Encore quelqu'un qui veut se faire du fric sur le dos de stars et en plus sans citer trop de noms. La peur d'un procès, sans doute. D'autres sports ont également fait la une avec Bree, le champion en titre de basket, à qui on refuse la licence et risque donc d'évoluer en D2 l'an prochain. L'article consacré aux aveux de Laurent Fassotte dans Ciné Télé Revue me conforte dans l'idée d'incompréhension quant au fait qu'il soit toujours actif dans un club. Soit ! La dernière info de la semaine qui a retenu mon attention est l'abandon de Jean-Michel Saive aux Championnats du Monde par équipe à Brême. Il s'agit de son premier retrait en cours de compétition en équipe nationale en plus de 20 ans de carrière. A l'instar de Kim et Justine, même si son sport est plus confidentiel, Jean-Mi fait également partie du gratin du sport national, toutes époques confondues. Chapeau ! etienne delangre