" J'ai autant de questions que vous ", a répondu un dirigeant de club lundi matin. Ne croyez pas qu'en conseillant l'arrêt de la compétition, qui doit être validé par l'assemblée générale le 15 avril, le conseil d'administration de la Pro League a résolu tous les problèmes. Ils ne font que commencer.

En théorie, ça pourrait être simple. Le conseil aurait pu dire qu'on ne jouait plus cette saison pour raisons de santé. Dans ce cas, le règlement de l'UEFA stipule que les billets européens vont au Club (CL), à Gand (tour préliminaire de CL), à Charleroi (EL), à l'Antwerp (troisième tour d'EL) et au Standard (deuxième tour d'EL). Le dernier, Waasland-Beveren, est relégué, le premier de D1B monte. Donc Virton, premier du classement, puisque la deuxième finale pour la montée n'a pas eu lieu. Les noms peuvent changer si des clubs ont des problèmes de licence (on connaît le verdict ce mercredi, même s'ils peuvent aller en appel devant la CBAS). Si Ostende n'a pas de licence, Waasland-Beveren se maintient. Si Virton ne l'obtient pas, c'est Westerlo qui est promu.

Mais non, ça ne sera pas simple. Primo, l'UEFA conserve les rênes, pour faire disputer ses Coupes d'Europe. Elle a reporté au 3 août la date-butoir de la fin des championnats et de la répartition des billets européens. Jeudi, elle a menacé la Belgique de la priver de ses billets, suite au conseil de la Pro League. Va-t-elle mettre sa menace à exécution ? Non. La fédération doit d'abord lui transmettre par écrit l'avis de la Pro League pour approbation. En principe, la Pro League maintient la date du 15, mais il se peut que l'UEFA fasse part de sa décision plus tard. Et qu'on ne tranche donc qu'après.

Secundo, il y a aussi des intérêts individuels en jeu. Il suffit de voir les initiatives en solo prises par les clubs au niveau du chômage technique. La Pro League conseille de ne pas y recourir ou, sinon, d'y procéder tous ensemble. Plusieurs clubs n'en sont pas moins passés à l'acte.

Le Beerschot veut monter, comme OHL, Waasland-Beveren ne veut pas que son sort dépende d'Ostende, beaucoup veulent que la D1A accueille à nouveau 18 clubs. Chacun pense à lui-même. Problème supplémentaire, la finale de la Coupe, que tant le Club que l'Antwerp (qui pourrait obtenir le billet direct de Charleroi pour l'EL) veulent disputer. Pas avant le 30 juin, mais quelque part avant le début de la nouvelle compétition. Une finale de Coupe à la place de la Supercoupe fin juillet, le plus près possible de la reprise du championnat. Avec ou sans nouveaux joueurs, c'est encore un point de discussion. Voilà un beau compromis à la belge : on arrête, mais pas tout. Et on forme donc un groupe de travail.

De quelle marge dispose-t-il ? Va-t-on reprendre à 18 ? Pour combien de temps ? Avec maintien des paly-offs comme le veut Gand ou sans ? Avec trois descendants pour revenir à seize ou pas ? Quid de la D1B ? Cette semaine, les licences viennent encore tout compliquer. Combien de clubs pros allons-nous conserver ? Et qu'en faire quand la CBAS en aura repêché certains en mai ? Des équipes amateurs sont déjà à l'affût. Deinze est promu, mais il est tout à fait possible de revoir le Lierse (Kempenzonen), le RWDM et même Seraing au niveau professionnel. Et d'avoir 18 + 8 clubs, ce qui ne fait pas 24 mais 26. C'est clair ?

" J'ai autant de questions que vous ", a répondu un dirigeant de club lundi matin. Ne croyez pas qu'en conseillant l'arrêt de la compétition, qui doit être validé par l'assemblée générale le 15 avril, le conseil d'administration de la Pro League a résolu tous les problèmes. Ils ne font que commencer. En théorie, ça pourrait être simple. Le conseil aurait pu dire qu'on ne jouait plus cette saison pour raisons de santé. Dans ce cas, le règlement de l'UEFA stipule que les billets européens vont au Club (CL), à Gand (tour préliminaire de CL), à Charleroi (EL), à l'Antwerp (troisième tour d'EL) et au Standard (deuxième tour d'EL). Le dernier, Waasland-Beveren, est relégué, le premier de D1B monte. Donc Virton, premier du classement, puisque la deuxième finale pour la montée n'a pas eu lieu. Les noms peuvent changer si des clubs ont des problèmes de licence (on connaît le verdict ce mercredi, même s'ils peuvent aller en appel devant la CBAS). Si Ostende n'a pas de licence, Waasland-Beveren se maintient. Si Virton ne l'obtient pas, c'est Westerlo qui est promu. Mais non, ça ne sera pas simple. Primo, l'UEFA conserve les rênes, pour faire disputer ses Coupes d'Europe. Elle a reporté au 3 août la date-butoir de la fin des championnats et de la répartition des billets européens. Jeudi, elle a menacé la Belgique de la priver de ses billets, suite au conseil de la Pro League. Va-t-elle mettre sa menace à exécution ? Non. La fédération doit d'abord lui transmettre par écrit l'avis de la Pro League pour approbation. En principe, la Pro League maintient la date du 15, mais il se peut que l'UEFA fasse part de sa décision plus tard. Et qu'on ne tranche donc qu'après. Secundo, il y a aussi des intérêts individuels en jeu. Il suffit de voir les initiatives en solo prises par les clubs au niveau du chômage technique. La Pro League conseille de ne pas y recourir ou, sinon, d'y procéder tous ensemble. Plusieurs clubs n'en sont pas moins passés à l'acte. Le Beerschot veut monter, comme OHL, Waasland-Beveren ne veut pas que son sort dépende d'Ostende, beaucoup veulent que la D1A accueille à nouveau 18 clubs. Chacun pense à lui-même. Problème supplémentaire, la finale de la Coupe, que tant le Club que l'Antwerp (qui pourrait obtenir le billet direct de Charleroi pour l'EL) veulent disputer. Pas avant le 30 juin, mais quelque part avant le début de la nouvelle compétition. Une finale de Coupe à la place de la Supercoupe fin juillet, le plus près possible de la reprise du championnat. Avec ou sans nouveaux joueurs, c'est encore un point de discussion. Voilà un beau compromis à la belge : on arrête, mais pas tout. Et on forme donc un groupe de travail. De quelle marge dispose-t-il ? Va-t-on reprendre à 18 ? Pour combien de temps ? Avec maintien des paly-offs comme le veut Gand ou sans ? Avec trois descendants pour revenir à seize ou pas ? Quid de la D1B ? Cette semaine, les licences viennent encore tout compliquer. Combien de clubs pros allons-nous conserver ? Et qu'en faire quand la CBAS en aura repêché certains en mai ? Des équipes amateurs sont déjà à l'affût. Deinze est promu, mais il est tout à fait possible de revoir le Lierse (Kempenzonen), le RWDM et même Seraing au niveau professionnel. Et d'avoir 18 + 8 clubs, ce qui ne fait pas 24 mais 26. C'est clair ?