Confronté au départ de De Sart, Kamada et Tomiyasu, Saint-Trond a dû reformer une équipe capable de rivaliser avec ses pairs. La préparation a été assombrie par des dossiers de transferts qui ont traîné, la grève sauvage de quelques joueurs et le décès de l'attaquant Nitcheu, qui frappait à la porte de l'équipe première. Tout entraîneur normal paniquerait face à tant de contre-coups. Pas Brys, qui a toutefois laissé entendre que son équipe ne serait certainement pas prête en début de championnat. Il a adjoint des espoirs à son noyau et a l'intention d'intégrer les joueurs qui arriveront sur le tard à toute allure. L...

Confronté au départ de De Sart, Kamada et Tomiyasu, Saint-Trond a dû reformer une équipe capable de rivaliser avec ses pairs. La préparation a été assombrie par des dossiers de transferts qui ont traîné, la grève sauvage de quelques joueurs et le décès de l'attaquant Nitcheu, qui frappait à la porte de l'équipe première. Tout entraîneur normal paniquerait face à tant de contre-coups. Pas Brys, qui a toutefois laissé entendre que son équipe ne serait certainement pas prête en début de championnat. Il a adjoint des espoirs à son noyau et a l'intention d'intégrer les joueurs qui arriveront sur le tard à toute allure. La problématique du gardien a été vite résolue : Steppe a conforté sa place suite au départ de Pirard pour Waasland-Beveren. Le gardien japonais Schmidt et Wenssens, âgé de 17 ans, entament la saison en tant que numéros deux et trois. Les postes défensifs sont plus ou moins acquis au trio Sankhon- Teixeira- Garcia. Mmaee sera sans doute leur doublure attitrée mais cette ligne a certainement besoin de renforts. Brys n'a pas changé de philosophie : il construit le jeu à partir du gardien, il monopolise le ballon, avec beaucoup de mouvements autour du joueur qui le possède. De ce point de vue, Asamoah est d'une importance cruciale. Il appelle le ballon en profondeur et lance toutes les attaques. Endo n'a pas été convaincant et aura du mal à obtenir ses galons de titulaire, d'autant que les jeunes Van Dessel et Masoudi n'ont pas déçu quand ils ont obtenu du temps de jeu. Sur les flancs, Acolatse et Botaka, deux footballeurs dotés d'un gros volume, sont utiles. Janssens, initialement un attaquant, a été testé à l'arrière gauche, non sans succès, mais c'est surtout De Bruyn qui a excellé. Par moments, il a constitué un régal pour les yeux. Il y a un an, le médian offensif s'était déjà fait remarquer pendant la préparation mais il avait ensuite craqué sous la pression en championnat. Ces prochains mois, il peut devenir un des piliers des Canaris. Brys n'exclut pas un système avec deux attaquants si la direction parvient à embaucher un vrai numéro 10. Les Trudonnaires pourront bientôt admirer Suzuki qui doit faire oublier Kamada, et l'ailier brésilien Allan Souza. L'arrivée de ce duo rejette Balongo, excellent pendant la préparation, plus loin dans la hiérarchie. Boli, blessé, a peu joué dernièrement et Troonbeeckx n'a pas encore digéré le passage en D1A. Enfin, on attend de voir ce que la superstar vietnamienne Nguyen peut apporter. Quand les investisseurs japonais ont pris le pouvoir au Stayen, ils n'ont pas fait mystère de leurs ambitions : endéans les trois ans, le STVV devait disputer les PO1. Cette date-butoir prend fin en 2021 et il n'est pas impensable que les Limbourgeois atteignent cet objectif la saison prochaine.