Est-ce possible ? Kevin De Bruyne peut-il être élu UEFA's Men Player of the Year par un jury composé des 80 entraîneurs des équipes ayant participé à la phase de poules de la dernière Ligue des Champions et des 55 journalistes issus des différentes nations européennes, soigneusement sélectionnés par ESM (European Sports Media) - dont Sport/Foot Magazine fait partie ? Le premier pas est en tout cas accompli, car la plaque tournante de Manchester City a des chances de marcher sur les traces du défenseur central néerlandais Virgil van Dijk (Liverpool). Début septembre, il a déjà succédé à celui-ci au titre de PFA Players' Player of the Year. De Bruyne fait partie des nominés, a-t-on appris mercredi dernier, juste après la libération sous bracelet électronique de son manager, Patrick De Koster, emprisonné depuis trois semaines. Toutefois, il est confronté à de sérieux concurren...

Est-ce possible ? Kevin De Bruyne peut-il être élu UEFA's Men Player of the Year par un jury composé des 80 entraîneurs des équipes ayant participé à la phase de poules de la dernière Ligue des Champions et des 55 journalistes issus des différentes nations européennes, soigneusement sélectionnés par ESM (European Sports Media) - dont Sport/Foot Magazine fait partie ? Le premier pas est en tout cas accompli, car la plaque tournante de Manchester City a des chances de marcher sur les traces du défenseur central néerlandais Virgil van Dijk (Liverpool). Début septembre, il a déjà succédé à celui-ci au titre de PFA Players' Player of the Year. De Bruyne fait partie des nominés, a-t-on appris mercredi dernier, juste après la libération sous bracelet électronique de son manager, Patrick De Koster, emprisonné depuis trois semaines. Toutefois, il est confronté à de sérieux concurrents, tous deux lauréats de la Champions League : le gardien Manuel Neuer et surtout Robert Lewandowski. Demain, le jeudi 1er octobre, nous en saurons davantage quand les portes du siège de l'UEFA à Nyon se refermeront, à l'occasion du tirage au sort de la phase de groupes de la Ligue des Champions. Normalement, la cérémonie se déroule à Monaco, mais la pandémie a contraint la confédération à prendre des mesures de précaution. Athènes, longtemps considérée comme alternative, a finalement été écartée. Quoi qu'il en soit, la nomination de De Bruyne est une première : aucun Belge n'avait été sélectionné depuis l'introduction de ce référendum en 2011, et jamais Lionel Messi et/ou Cristiano Ronaldo n'avaient été absents de la liste des nominés. Pour rappel, l'Argentin du Barça s'est imposé deux fois (2011, 2015), le Portugais de la Juventus a été élu trois fois (2014, 2016 et 2017). On retrouve aussi au palmarès des noms tels qu' Andrés Iniesta (Barcelone, 2012), Franck Ribéry (Bayern Munich, 2013) et Luka Modric (Real Madrid, 2018). Le buteur polonais de 32 ans est le grandissime favori, d'autant que le Bayern vient d'ajouter à son riche palmarès le triplé Ligue des Champions-Bundesliga-Coupe d'Allemagne. Lewandowski a inscrit 55 buts en 47 matches officiels pour le Bayern, tandis que Manuel Neuer (34 ans) a retrouvé ses sensations, de même qu'un autre Bavarois, Thomas Müller (31 ans), depuis l'entrée en fonction du coach Hansi Flick. De Bruyne reste également sur une brillante saison sous la direction de Pep Guardiola, bien que Manchester City ait échoué en quart de finale de la Champions League et ait dû laisser le titre anglais à Liverpool. Mais le Diable n'en présente pas moins des statistiques impressionnantes : treize buts et vingt assists en 35 matches, un record en Premier League. KDB pourrait obtenir un prix de consolation : celui de meilleur médian de Ligue des Champions. Toutefois, là aussi, il se heurte à un duo du Bayern : Müller et Thiago Alcántara, qui vient d'être transféré à Liverpool. Dans la catégorie des gardiens, Neuer est confronté à Keylor Navas (PSG) et Jan Oblak (Atlético de Madrid). Le meilleur défenseur sera choisi parmi le trio David Alaba-Alphonso Davies-Joshua Kimmich (Bayern) et le meilleur avant au sein du trio Lewandowski- Kylian Mbappé-Neymar (PSG). On élit également le meilleur joueur d'Europa League. Là, Romelu Lukaku (Inter) est nominé, de même qu' Éver Banega (FC Séville, transféré au Al-Shabab FC) et Bruno Fernandes (Manchester United). Eden Hazard (Chelsea) a été élu en 2018-2019. Le meilleur entraîneur de l'année sera Allemand, puisque les trois nominés sont issus d'outre-Rhin : Hansi Flick (Bayern), Jürgen Klopp (Liverpool) et Julian Nagelsmann (RB Leipzig) ont la possibilité de recevoir ce trophée pour la première fois. Côté féminin, le jury est constitué des entraîneurs des huit clubs ayant disputé le Final 8 européen et des coaches des douze équipes les mieux placées au dernier classement UEFA. Ils ne peuvent pas voter pour leurs joueuses. On leur a adjoint vingt journalistes du groupe ESM. L'année dernière, l'Anglaise Lucy Bronze (Ol. Lyon) a enlevé le trophée devant ses coéquipières Ada Hegerberg (lauréate en 2016) et Amandine Henry. En 2018, c'est la Danoise Pernille Harder (VfL Wolfsburg, maintenant à Chelsea) qui s'est imposée. Les deux footeuses sont à nouveau nominées, mais sont confrontées à la concurrence de la défenseuse française Wendie Renard (Ol. Lyon).