Tout a changé à Courtrai : un nouveau propriétaire, six nouveaux dirigeants, un nouveau staff technique et huit nouveaux footballeurs. Yves Vanderhaeghe a emmené à Ostende Adnan Custovic (T2), Gino Caen (préparateur physique), Patrick Deman (entraîneur des gardiens) et Brecht Capon (arrière droit). L'avant Ivan Santini a été vendu au Standard et le gardien Laurent Henkinet à Waasland-Beveren, Thomas Matton, médian offensif libre, a rejoint La Gantoise, l'arrière gauche Landry Mulemo et le médian défensif Dylan Ragolle n'ont pas obtenu de nouveau contrat.
...

Tout a changé à Courtrai : un nouveau propriétaire, six nouveaux dirigeants, un nouveau staff technique et huit nouveaux footballeurs. Yves Vanderhaeghe a emmené à Ostende Adnan Custovic (T2), Gino Caen (préparateur physique), Patrick Deman (entraîneur des gardiens) et Brecht Capon (arrière droit). L'avant Ivan Santini a été vendu au Standard et le gardien Laurent Henkinet à Waasland-Beveren, Thomas Matton, médian offensif libre, a rejoint La Gantoise, l'arrière gauche Landry Mulemo et le médian défensif Dylan Ragolle n'ont pas obtenu de nouveau contrat. Courtrai a choisi en Johan Walem (43 ans) un T1 prometteur mais dénué d'expérience à ce poste. Le T2 Karim Belhocine débute. Eric Dehaeseleer, le coach physique, a gagné ses galons en athlétisme et à Anderlecht. Quant à Cédric Berthelin, il a entamé sa carrière d'entraîneur des gardiens l'année dernière à Ostende. Les nouveaux joueurs ? Les défenseurs Samuel Gigot (21 ans) et Fabien Boyer (24 ans), l'extérieur gauche Kristof D'Haene (25 ans), les médians axiaux Birger Verstraete (21 ans) et Elohim Rolland (26 ans), les avants Thanasis Papazoglou (27 ans), Michael Lallemand (22 ans) et Aboubakar Camara (20 ans). En principe, Darren Keet est le premier gardien. Enfin en forme, Rémi Pillot doit aider le Sud-Africain à rester vigilant. Le club doit encore embaucher un troisième gardien. Capon, l'arrière droit, a disparu de la charnière défensive. Restent Benoît Poulain, Maxime Chanot et Zarko Tomasevic. Anthony Van Loo constitue un remplaçant valable. Chanot a joué à droite pendant la préparation, un poste que l'international luxembourgeois avait déjà occupé au Beerschot. Arno Claeys, droitier, Gigot et Boyer, gauchers, sont de jeunes défenseurs centraux. Boyer constitue une option défensive à l'arrière gauche alors que Baptiste Ulens et D'Haenesont offensifs.D'ailleurs, Tomasevic a été formé au poste de défenseur central, qu'il occupe toujours en équipe nationale du Monténégro. Nebosha Pavlovic et Gertjan De Mets forment la colonne vertébrale de l'équipe depuis des années. Ils sont d'ailleurs capitaine et vice-capitaines. Pavlovic a souffert des ischiojambiers mais est réapparu la semaine dernière contre l'Antwerp. A la fin de la saison passée, il a été remplacé par Lucas Van Eenoo ou Robert Klaasen, dans d'autres registres : de bons gauchers mais plus petits, moins puissants. Rolland est un élément défensif plus costaud et un talent prometteur à ce poste, comme Verstraete. Tous deux ont fait très bonne impression pendant la préparation. Santini occupait le dix la saison passée. L'avant abattait énormément de travail dans l'entrejeu et était essentiel pour le rendement de Teddy Chevalier, le centre-avant si explosif. Stijn De Smet atteint un bon rendement mais il souffre d'une fissure à la cheville. Van Eenoo peut jouer à ce poste. Les deux hommes sont aussi susceptibles d'acter depuis les flancs, comme D'Haene. A droite, l'international monténégrin Adam Marusic est athlétique et joue en profondeur. Gregory Mahau (21 ans) est un vif médian droitier issu des équipes d'âge. Pour remplacer Santini, meilleur réalisateur avec quinze buts ces deux dernières années, Courtrai a engagé le Grec Thanasis Papazoglou (27 ans). Il a montré qu'il savait jouer et qu'il n'était pas lent, malgré sa taille, mais il n'est pas - encore - un killer. Walem l'a déjà associé à Chevalier en pointe, sans grand succès. Lallemand est un avant mobile, qui participe au jeu. Camara a déjà étalé son explosivité et son sens du but. Trois pions essentiels, Capon, Matton et Santini, sont partis. Les huit transferts entrants étoffent le noyau en profondeur. Reste à savoir qui, parmi eux, s'érigera en plus-value permanente. Le noyau A regorge de joueurs axiaux mais manque d'ailiers. Walem s'avère souple sur le plan tactique : il a déjà testé différents systèmes et plusieurs occupations. Dans ces conditions, c'est un avantage. PAR CHRISTIAN VANDENABEELE