Après sa malheureuse intervention en fin de match contre l'Antwerp (1-1), qui avait fait perdre deux points à La Gantoise, Thomas Kaminski a eu des raisons d'être satisfait, la semaine passée. Le gardien gantois a préservé ses filets à Saint-Étienne (0-0) et à Courtrai (0-2). " Nous avons titularisé cinq autres joueurs à Courtrai ", explique le portier. Jess Thorup a donc...

Après sa malheureuse intervention en fin de match contre l'Antwerp (1-1), qui avait fait perdre deux points à La Gantoise, Thomas Kaminski a eu des raisons d'être satisfait, la semaine passée. Le gardien gantois a préservé ses filets à Saint-Étienne (0-0) et à Courtrai (0-2). " Nous avons titularisé cinq autres joueurs à Courtrai ", explique le portier. Jess Thorup a donc fait tourner son équipe. Après onze matches de coupe d'Europe en semaine, il présente un bilan de 18 sur 30 (60%) en championnat, sans compter le match remis à l'Antwerp. Kaminski : " On n'a guère vu de différence à Courtrai. Nous avions simplement une autre équipe de D1, une équipe de valeur, avec des noms. Cette concurrence nous incite à rester vigilants. " Il le faut car ce soir, Gand va disputer son trentième match de la saison au Mambourg. Le finaliste malheureux de la coupe a entamé la saison le 25 juillet à domicile, au deuxième tour de qualification de l'Europa League contre le FC Viitorul Constanta (6-3) de Gheorghe Hagi. Depuis, après cinq journées de phase de poules, le capitaine Vadis Odjidja et ses équipiers sont déjà qualifiés pour les seizièmes de finale de l'EL. Le président Ivan De Witte jubilait à Saint-Étienne, en constatant que son club, 37e au classement de l'UEFA, est la formation belge la mieux classée des cinq dernières années. " Nous avons connu deux saisons difficiles ", a-t-il reconnu en France. " Mais nous avons retrouvé notre fil. Vous ne pouvez pas savoir à quel point ça me réjouit. Je trouve que notre club mérite beaucoup de respect. " Pour rester active sur les trois fronts, La Gantoise doit prendre la mesure de sa bête noire, Charleroi, entraînée par un ancien joueur, Karim Belhocine. " Nous sommes dans une spirale positive ", déclare Kaminski. " Quand on obtient de bons résultats, on en veut encore plus. Nous continuons sur notre lancée. "