Parmi les exemples de manque de professionnalisme de notre compétition, on retrouve celui des excuses sur les dimensions des terrains. Ainsi, on se souviendra que, dans le cadre des qualifications pour la Coupe du Monde en Allemagne le 3 septembre 2005, pas mal d'observateurs avaient regretté le choix de la Bosnie Herzégovine qui avait préféré le petit stade Bilino Polje de Zenica pour accueillir les Diables. C'est vrai que les quelque 20.000 spectateurs chauffés à blanc étaient près du terrain et que les joueurs sentaient leur souffle dans leur cou, mais le terrain possédait les dimensions officielles : 68 mètres sur 105.
...

Parmi les exemples de manque de professionnalisme de notre compétition, on retrouve celui des excuses sur les dimensions des terrains. Ainsi, on se souviendra que, dans le cadre des qualifications pour la Coupe du Monde en Allemagne le 3 septembre 2005, pas mal d'observateurs avaient regretté le choix de la Bosnie Herzégovine qui avait préféré le petit stade Bilino Polje de Zenica pour accueillir les Diables. C'est vrai que les quelque 20.000 spectateurs chauffés à blanc étaient près du terrain et que les joueurs sentaient leur souffle dans leur cou, mais le terrain possédait les dimensions officielles : 68 mètres sur 105. Les Diables, qui ne décollent toujours pas, avaient trouvé l'excuse toute faite pour expliquer une de leurs nouvelles contre-performances : les dimensions réduites du terrain les avaient empêchés d'exploiter les couloirs, de dessiner des mouvements convenables, de tirer au but... Théâtre du match d'ouverture de l'Euro 2000, la pelouse du Heysel possède les mêmes mesures ! Le problème, c'est que l'on nous ressert la même excuse quasiment chaque semaine en championnat. Ainsi, après le partage à Roulers lors de la deuxième journée, Jonathan Blondel et SvenVermant avaient expliqué qu'ils avaient été surpris par l'étroitesse du Schiervelde. Eh bien, c'est faux : le terrain roularien mesure également 68 mètres sur 105. Si les joueurs du Club avaient expédié une bonne partie de leurs ballons au-delà des limites de jeu, c'est qu'ils les avaient mal calibrés. Bref, s'ils ne s'étaient pas montrés dangereux et n'avaient pas été capables d'inquiéter la défense de Roulers plus qu'ils ne l'avaient fait, c'est parce qu'ils avaient mal joué et que les consignes de l'entraîneur d'écarter le jeu n'y étaient pour rien. Même le médian Koen Devleeschauwer déclare que Roulers prend pas mal de points à domicile parce que son équipe profite de la petitesse de son terrain ! A une époque où les joueurs se plaignent du manque de respect de leur direction à leur égard, on peut se demander si le fait de ne pas savoir que le terrain vient d'être élargi ne constitue pas un manque d'intérêt vis-à-vis de son boulot. Qu'un footballeur ne s'inquiète pas du fait que le trésorier ait acquitté la facture de tel ou tel fournisseur c'est compréhensible, mais qu'il ne sache pas qu'en juillet on a augmenté sa surface de jeu de trois mètres (un mètre et demi sur chaque aile) ce n'est pas compréhensible... surtout quand on insiste lourdement sur l'avantage du terrain. Le problème est qu'on ne compte plus les footballeurs motivés qui tombent dans le piège. Ainsi AlexTeklak et AdnanCustovic ont expliqué la tripotée reçue au Club Bruges par le fait qu'ils évoluaient sur un terrain beaucoup plus large ! A noter : les joueurs se plaignent toujours des dimensions du stade JanBreydel quand ils ont essuyé un échec contre le Club Bruges et n'y font jamais allusion quand ils ont vaincu le Cercle ! N'en déplaise aux deux Hurlus, le Canonnier a exactement les mêmes dimensions et si le médian s'est senti perdu au centre du jeu et que l'attaquant s'est trouvé trop loin du but adverse, c'est que, ce soir-là, ils avaient eu une mauvaise appréciation des données du problème. Les entraîneurs se servent également de la pseudodifférence des mesures du terrain, y compris un coach méticuleux comme JackyMathijssen. Lors d'une conférence de presse d'après match contre le Club Bruges, l'entraîneur carolo a souligné qu'évoluer au Breydelstadion demandait certains ajustements. Il faisait bien référence aux dimensions du terrain et pas à la force de l'adversaire. Bizarre, le Mambourg a exactement les mêmes mesures. Cette théorie a ses prolongements sur le plan international. Ainsi, avant le match de Ligue des Champions à Milan, on a fait dire à FrankieVercauteren qu'il allait aligner cinq défenseurs parce que le terrain de San Siro était beaucoup plus large. Foutaises, les largeur et longueur du terrain du Parc Astrid sont exactement les mêmes que celles de la pelouse du club milanais. On peut se montrer sceptique sur les explications tactiques fournies par les entraîneurs. Certains prétendront qu'ils étaient bien au courant que les dimensions de tous les terrains étaient identiques mais, dans ce cas, ils n'ont pas assumé leurs responsabilités auprès de leurs joueurs vu qu'ils auront prétexté la largeur du terrain, pour accroître l'assise défensive alors qu'ils désiraient tout simplement prendre des précautions supplémentaires. Fin des années 80, l'UEFA a décidé d'uniformiser les dimensions des terrains sur lesquels se disputaient les matches des différentes coupes d'Europe. C'est ainsi que San Siro, par exemple, a vu sa longueur passer de 110 à 105 mètres, la largeur étant bonne. Tous les grands clubs ont directement suivi et il suffit de jeter un coup d'£il sur les numéros spéciaux concernant le championnat d'Espagne pour voir que, depuis lors, le Nou Camp et le stade SantiagoBernabeu, deux exemples frappants, ont les mêmes dimensions. Cela vaut évidemment, pour Anderlecht et le Club Bruges, qui évoluent régulièrement sur la scène européenne. Gand, Genk, Lierse, Mouscron, Westerlo ont suivi. Rénovés dans le cadre de l'Euro 2000, les stades de Charleroi et du Standard ont évidemment été mis en conformité. Jusqu'à présent, l'Union Belge a accepté une petite différence même si pour le président de la commission technique de la fédération, KarelVertongen, les trois mètres de large en moins du terrain de Roulers, c'était trop. Depuis cette année, la fédération a décidé que tous les clubs de D1 devaient se conformer aux règles européennes et a d'ailleurs inscrit ce point dans le cahier des charges en vue de l'obtention de la licence. Qualifié pour la Coupe de l'UEFA, Roulers avait donc 68x105 bonnes raisons d'adapter son terrain... par nicolas ribaudo - photos: reporters/gouverneur