Le précédent dossier de match-fixing concernait la lutte pour le maintien durant la saison 1996-1997. L'Eendracht Alost s'était miraculeusement sauvé grâce à un brillant 12/15 en fin de saison. Le mardi 17 juin 1997, la commission de contrôle de l'UB avait acquitté les accuses, l'Eendracht Alost et Patrick Orlans, faute de preuves suffisantes. Alost était donc resté en division un.
...