Aujourd'hui, l'Angleterre joue en amical contre l'Australie. Dans un pays qui compte deux Coupes et de nombreux matches de championnat, les rencontres de l'équipe à la Rose sont chaque fois sujettes à controverse, à défections de dernière minute et à des disputes entre les clubs et le coach national. Cette fois-ci, le Suédois Sven-Göran Eriksson a évité le débat bien à l'avance. Samedi dernier, il a sélectionné un onze expérime...

Aujourd'hui, l'Angleterre joue en amical contre l'Australie. Dans un pays qui compte deux Coupes et de nombreux matches de championnat, les rencontres de l'équipe à la Rose sont chaque fois sujettes à controverse, à défections de dernière minute et à des disputes entre les clubs et le coach national. Cette fois-ci, le Suédois Sven-Göran Eriksson a évité le débat bien à l'avance. Samedi dernier, il a sélectionné un onze expérimental et promis qu'aucun joueur ne disputerait plus de 45 minutes. La première mi-temps, il veut présenter une équipe solide. Seaman est mis de côté au profit de James. Le gardien des Gunners n'est plus appelé pour les rencontres amicales. Southgate, Sinclair, Butt et Fowler ne seront pas de la partie non plus. Gerrard, suspendu en championnat à cause de son comportement déplacé, n'a pas non plus été choisi. Quant à Bridge, Woodgate, Smith et Heskey, ils sont blessés. Pour le reste, les grands noms seront là, surtout des joueurs de Manchester United, Arsenal et Liverpool. L'équipe qui sera alignée après la pause contient des nouveaux venus, dont le plus étonnant est Wayne Rooney, le jeune talent d'Everton, à peine 17 ans. Tout cela après que Rooney eût signé juste après le Nouvel An son premier contrat pro et fasse une percée remarquée actuellement. Si Rooney foule la pelouse ce mercredi, ce que pense Eriksson, il deviendra le plus jeune international anglais de tous les temps. La presse britannique a dû puiser dans les archives pour trouver son prédécesseur : James Prinsep des Clapham Rovers était trois mois plus âgé que Rooney lorsqu'il débuta en 1879 contre l'Ecosse. Rooney peut encore écrire une autre page d'histoire : il lui reste treize mois pour devenir le plus jeune marqueur anglais, record détenu jusqu'ici par Michael Owen. Les autres nouveaux venus ont pour noms Matthew Upson (à qui on avait pendant longtemps promis un bel avenir à Arsenal mais qui vient d'être transféré à Birmingham), Jermaine Jenas (jeune médian de Newcastle), JamesBeattie (révélation à Southampton) et Paul Robinson (le gardien de Leeds). Même Charlton, qui s'enfonce au classement mais possède un solide collectif, livre deux internationaux: le milieu de terrain Parker et le défenseur Konchesky.( P.T'Kint)