The Boat Race a été mise sur pied en 1836. Elle en est à sa 166e édition pour les hommes, à la 75e pour les femmes. Pour la première fois de son histoire, elle ne se déroulera pas à Londres, mais sur la rivière Great Ouse, entre Ely et Littleport, dans le comté du Cambridgeshire, à quelque cent kilomètres au ...

The Boat Race a été mise sur pied en 1836. Elle en est à sa 166e édition pour les hommes, à la 75e pour les femmes. Pour la première fois de son histoire, elle ne se déroulera pas à Londres, mais sur la rivière Great Ouse, entre Ely et Littleport, dans le comté du Cambridgeshire, à quelque cent kilomètres au nord de la capitale anglaise. La raison du déménagement: les sévères mesures anti-coronavirus en Grande-Bretagne. L'année passée, la course a été annulée, mais cette fois, l'organisateur, The Boat Race Company, va fermer au public tout le parcours le long de la Great Ouse et installer un périmètre infranchissable. On a même demandé aux riverains d'Ely et de Littleport de se tenir à l'écart et de suivre la compétition en direct sur la BBC ou sur les réseaux sociaux. Les dames prennent le départ à 16h50, les hommes à 17h50 - heure belge. Même les journalistes ne sont pas autorisés à assister à la compétition. Ce déménagement unique a une autre raison: le célèbre Hammersmith Bridge de Londres est en cours de restauration. Or, il se trouve à mi-chemin du parcours habituel sur la Tamise. Ce pont est en fait fermé depuis 18 mois à cause des travaux. Le déplacement de cette course mythique a une autre conséquence: le parcours est réduit de quatre miles (6,4 kilomètres) à trois miles (4,89 kilomètres) et est quasiment en ligne droite. Cette année, les rameurs ne pourront donc pas gagner du terrain en négociant les virages. La dernière fois, en 2019, les équipes masculine et féminine de Cambridge en avaient fait le meilleur usage.