La première partie de cet article, publiée il y a deux semaines, s'attachait à décrire une action de pénétration centrale d'Anderlecht avec deux très bons joueurs comme ChristianWilhelmsson et ArunaDindane. Cette deuxième partie s'attache surtout à l'analyse d'un une/deux qui vise à contourner le bloc-équipe de l'adversaire : nous parlons alors de pénétration par les flancs. Cette description souligne aussi les qua...

La première partie de cet article, publiée il y a deux semaines, s'attachait à décrire une action de pénétration centrale d'Anderlecht avec deux très bons joueurs comme ChristianWilhelmsson et ArunaDindane. Cette deuxième partie s'attache surtout à l'analyse d'un une/deux qui vise à contourner le bloc-équipe de l'adversaire : nous parlons alors de pénétration par les flancs. Cette description souligne aussi les qualités d'un joueur comme Patrick Dimbala. L'exemple choisi est une combinaison des joueurs de Mouscron lors de leur match à La Louvière. Cette phase conduit à l'élimination de plusieurs adversaires et à une pénétration en profondeur sur le flanc, suivie d'un centre devant le but. 1 et 2 : la préparationLes deux premières photos rappellent que l'action individuelle de qualité reste la base d'un beau et d'un bon football. La photo 1 montre Dimbala, dos au but et serré de près, occupé à contrôler le ballon suite à une rentrée en touche. Le cliché 2 dévoile son pivotement vers l'extérieur du terrain. Pivotement et accélération s'enchaînent sur la base d'une couverture de balle irréprochable. 3 : l'initiationLe défenseur est éliminé, il ne reviendra plus. MarcinZewlakow vient alors donner un soutien latéral au porteur du ballon. Sa position est cruciale, car si le cuir lui est destiné, celui-ci ne peut absolument pas être négociable par l'adversaire. Le danger principal d'un une/deux est l'interception du ballon durant sa transmission et donc l'élimination de deux joueurs d'un seul coup par un seul adversaire ! La flèche jaune montre la direction de la passe d'initiation de ce une-deux et donc l'excellent point d'appui que constitue Zewlakow. Mais notre photo montre plus : à savoir l'élimination d'un bloc-équipe de cinq Louviérois en zone par trois Mouscronnois en pénétration sur le flanc gauche des Verts. 4 : la réalisationLa deuxième passe (flèche jaune) dans l'espace pour l'initiateur et la course d'appel de celui-ci (flèche bleue) exigent une bonne synchronisation. Il faut que l'initiateur fasse clairement comprendre son intention à son coéquipier dès le départ de l'action. la finalisationDimbala centre en un temps devant le but. Ce sera goal, mais après que le ballon ait été mal renvoyé par un défenseur. par Frans Masson