Les différentes analyses détaillées de la dernière Coupe du Monde montrent que beaucoup d'actions décisives qui conduisent à une occasion de but se sont déroulées dans la zone centrale juste devant le rectangle. Si la passe tranchante entre deux défenseurs à partir de la zone de pré-vérité est souvent un des meilleurs assists, le une-deux est un autre moyen tout aussi efficace pour la pénétration dans le rectangle de l'adversaire.
...

Les différentes analyses détaillées de la dernière Coupe du Monde montrent que beaucoup d'actions décisives qui conduisent à une occasion de but se sont déroulées dans la zone centrale juste devant le rectangle. Si la passe tranchante entre deux défenseurs à partir de la zone de pré-vérité est souvent un des meilleurs assists, le une-deux est un autre moyen tout aussi efficace pour la pénétration dans le rectangle de l'adversaire.Le une-deuxC'est une passe redoublée entre deux joueurs, souvent en un temps, qui élimine un ou plusieurs opposants tout en avançant dans le jeu. Cette combinaison de base entre deux partenaires s'avère opportune lorsque le chemin direct vers le goal adverse est fermé, le porteur du ballon est mis sous pression et les joueurs en barrage défensif cherchent à resserrer les lignes. Conditions de réalisation-Le joueur en possession du ballon doit en avoir le contrôletotal. -Un partenaire doit se présenter en soutien, hors de l'angle de jeu des adversaires. -La première passe doit être précise et suffisamment appuyée pour que le remiseur puisse jouer comme un mur. -Un changement de rythme assez explosif du premier joueur se produit dans la fraction de seconde qui suit la première passe. -Le remiseur oriente correctement sa transmission dans la direction et la foulée de celui qui se démarque. Conditions de réussite-Plus le joueur qui déclenche le une-deux dissimule son intention, plus l'automatisme a de chances de réussir.-Plus le porteur du ballon retarde son action en allant chercher son adversaire, moins celui-ci pourra reculer, anticiper et s'opposer. Pour déclencher et donc éliminer au moins un adversaire, il faut oser le provoquer.-Plus il y a de joueurs en soutien, plus il y a du doute dans la tête des adversaires.Types de une-deux-Par rapport au sens du jeu de l'équipe dans laquelle le une-deux a lieu, on peut distinguer trois grandes catégories: latéral-profond, oblique-latéral et oblique-oblique.-Par rapport à l'endroit où le une-deux est le plus fréquemment tenté, on distingue: le une-deux de pénétration où l'objectif est d'isoler un joueur dans la zone de vérité, le une-deux de construction qui cherche tout simplement à progresser au niveau de l'échelon médian, et le une-deux de débordement qui recherche à isoler un joueur sur le flanc. -Par rapport à la nature de la deuxième passe, on parle de une-deux retardé lorsque le deuxième joueur contrôle le ballon, fait semblant de prendre une autre direction pour enfin repasser le cuir à son premier propriétaire. Le faux une-deux est l'action durant laquelle le deuxième joueur fait semblant de remettre à celui qui démarre pour finalement poursuivre la phase avec un troisième partenaire. Variantes à troisLe double une deux à trois: le possesseur du ballon réalise un une-deux avec un partenaire et enchaîne en un temps la même action en s'appuyant sur un deuxième soutien. Quelle spectaculaire action de jeu collective, à fortiori si elle débouche sur un but! Le faux une-deux à trois: le possesseur du ballon entreprend un une-deux avec un joueur en soutien. Celui-ci simule la remise mais prend l'initiative de dévier le ballon pour un troisième partenaire, qui à son tour, retransmet le cuir dans la foulée du tout premier joueur! DifficultésUne des difficultés dans la réalisation du une-deux est la synchronisation des différents mouvements et gestes! De plus, la succession des actions doit souvent dégager une impression de fluidité. Précision et vitesse d'exécution sont aussi de rigueur. Etre capable de dévier et d'imprégner les bonnes trajectoires au ballon dans des espaces de jeu de plus en plus réduits exige une haute technicité. ConclusionLe une-deux est un des plus beaux éléments de base du jeu collectif. Il comporte quasiment toujours un effet de surprise dans son exécution. Il permet de déséquilibrer l'adversaire, de le prendre à contre-pied et donc de l'éliminer.