Le finaliste de la Coupe a déjà enrôlé six joueurs. Le trio Matton, Reynaud et Dupuis est censé jouer immédiatement, les plus jeunes Mitrovic, Koussalouka et Kamghain disposent d'un crédit de temps. Comme les années précédentes, Courtrai a fait l'essentiel de ses emplettes dans l'Hexagone mais désormais, il peut leur offrir des contrats de plus longue durée. La meilleure affaire est sans doute l'embauche de Brecht Dejaegere, un talent convoité par la moitié du pays.
...

Le finaliste de la Coupe a déjà enrôlé six joueurs. Le trio Matton, Reynaud et Dupuis est censé jouer immédiatement, les plus jeunes Mitrovic, Koussalouka et Kamghain disposent d'un crédit de temps. Comme les années précédentes, Courtrai a fait l'essentiel de ses emplettes dans l'Hexagone mais désormais, il peut leur offrir des contrats de plus longue durée. La meilleure affaire est sans doute l'embauche de Brecht Dejaegere, un talent convoité par la moitié du pays. L'année dernière, Courtrai n'a pu qu'espérer que sa défense soit épargnée par les blessures. Cette saison, les places sont plus chères suite à l'engagement des défenseurs axiaux Reynaud et Mitrovic. L'occupation du terrain -avec trois ou quatre arrières - et la complémentarité des joueurs déterminera la distribution des places. Reynaud (29 ans) a été transféré pour ses qualités de leader, précieuses dans ce groupe jeune et très tranquille. Si Zukanovic s'en va, le Serbe Mitrovic est prêt à le remplacer. Comme lui, il est gaucher et fort de la tête. També et Mulemo occupent les flancs. Les gardiens Van Hout et Keet ont reçu chacun leur chance pendant la préparation. De Mets s'érige en meneur, par son calme, sa vista et son brillant passing. Il est flanqué de Pavlovic, même s'il devient de plus en plus difficile d'écarter le puissant N'Diaye. Oussalah peut à nouveau placer ses sprints à gauche mais il va rater la première journée, contre Anderlecht. A droite, David Wijns a reçu sa chance pendant la préparation et devrait recevoir des minutes de jeu. C'est moins le cas pour le Hongrois Peter Czvitkovics, qui a du mal quand le rythme s'élève. Matton, qui vient de Zulte Waregem, a longtemps été hors-combat. Pour le moment, il n'est pas plus heureux dans son nouveau club puisque, comme Dejaegere, il a été sur la touche pendant une bonne partie de la préparation. Veselinovic et Chavarria sont retournés à Anderlecht, Ibou, déjà loué la saison passée, a pris le chemin de Louvain et Monrose est désormais à Genk. L'attaque est donc décapitée. Jusqu'à présent, Nfor, Kamghain et Capon ont joué en pointe. Ce dernier, arrière droit la saison dernière, a été meilleur buteur. L'international Junior français Kamghain est explosif et fin technicien mais il manque de vista et d'expérience au plus haut niveau, ce qui l'empêche d'exploiter pleinement ses qualités. Nfor semble avoir trouvé sa place au numéro 10, même s'il peut dépanner en pointe. Dupuis, fort de la tête, est annoncé comme une version améliorée de Veselinovic. Il devait prendre place en pointe mais il a raté toute la préparation et accuse donc un retard de condition. Courtrai va encore enrôler un, voire deux attaquants. Ses bonnes relations avec Anderlecht vont-elles encore servir ? Au fil des saisons, Courtrai a perdu des piliers comme Kums, De Beule et Mboyo, mais il est toujours parvenu à compenser collectivement ces départs. La saison passée, les remplaçants ont souvent fait la différence. Faire mieux sera difficile mais on peut s'attendre à ce que le club demeure une garantie de football offensif et soigné dans son stade, tout en battant régulièrement un ténor. Le rendement de l'équipe reste faible, compte tenu de sa présence dans le camp adverse. Des autres équipes de la première colonne, seul le Cercle a encore fait moins bien l'année dernière. Pendant la préparation, Courtrai s'est encore créé beaucoup d'occasions mais a souvent péché à la finition. Cette absence de killers pourrait coûter des points précieux à Courtrai dans la lutte pour les PO1. PAR JENS D'HONDT