L'école des jeunes du second club de Rotterdam est fidèle à sa réputation. Foeke Booy ose même songer à l'avenir du Sparta à long terme. Ces dernières semaines, les médians Kevin Strootman (18 ans) et Erik Falkenburg (20 ans) ont éclaté. Issus de l'école des jeunes, ils ont profité des blessures de certains titulaires et de la vente d'autres pour saisir leur chance. L'entraîneur n'a pas hésité : cela valait mieux que se lamenter et réclamer en vain des transferts. " J'attendais beaucoup d'eux ", reconnaît l'ancien attaquant de Courtrai, du Club Bruges et de Gand dans les colonnes du Telegraaf. " Leur progression s'es...

L'école des jeunes du second club de Rotterdam est fidèle à sa réputation. Foeke Booy ose même songer à l'avenir du Sparta à long terme. Ces dernières semaines, les médians Kevin Strootman (18 ans) et Erik Falkenburg (20 ans) ont éclaté. Issus de l'école des jeunes, ils ont profité des blessures de certains titulaires et de la vente d'autres pour saisir leur chance. L'entraîneur n'a pas hésité : cela valait mieux que se lamenter et réclamer en vain des transferts. " J'attendais beaucoup d'eux ", reconnaît l'ancien attaquant de Courtrai, du Club Bruges et de Gand dans les colonnes du Telegraaf. " Leur progression s'est accélérée. " Le vivier de talents n'est d'ailleurs pas épuisé car Joey Godee (19 ans), Joshua John (20 ans) et Cees Toet (21 ans) trépignent d'impatience. " Il y a parfois des levées exceptionnelles ", commente Booy. Strootman émerge de cette génération. Junior A, il est complet. Dans quelques années, il supportera la comparaison avec le capitaine de l'AZ, Stijn Schaars. Il possède un pied gauche de velours, une bonne vision du jeu et est empreint de rage de vaincre. Il n'est pas rapide mais agit vite. " Il compense son manque d'explosivité par sa vista ", confirme Booy. Le Sparta possède en lui un médian pur-sang, un garçon qui pratique l'autocritique, qui a l'esprit de club et est ouvert à l'avis des autres. " En catégories d'âge, il évoluait en numéro 10 classique mais je lui prédis une grande carrière derrière le ballon. Il doit diriger le jeu au lieu d'être dirigé ", juge l'entraîneur. Malgré un contrat revu à la hausse et prolongé jusqu'en 2012, il y a peu de chances qu'il reste au Sparta aussi longtemps. L'AZ souhaite l'enrôler au terme de la saison. " Kevin sait très bien ce qu'il veut ", poursuit Booy. " Il est d'un naturel dominant, sur le terrain et en dehors. Quand il commet une erreur, il ne la rejette jamais sur les autres. Son jeu et son comportement forcent le respect. Il ne planera pas. Je n'exclus pas une carrière internationale mais Kevin sait que la route est encore longue et qu'il doit beaucoup travailler. "FEYENOORD est privé de l'international Tim de Cler pour six semaines au moins. L'arrière gauche souffre d'une déchirure aux ischio-jambiers. Il est le sixième joueur à souffrir de cette blessure, après Denny Landzaat, Jonathan De Guzman, Michael Mols, Andwélé Slory et Luigi Bruins. CHRIS WOERTS, l'ancien directeur commercial de Feyenoord, a repoussé une offre du FC Twente. Il deviendra international business development director de Sunderland dès le 1er janvier. D2. Il n'y aura pas de descendant en D2 néerlandaise au terme de cette saison. Cette règle n'est valable que cette saison et requiert l'accord des clubs amateurs. JOSHUA JOHN, un avant du Sparta, espère renouveler bientôt son contrat. JEROEN ZOET (17 ans), un gardien prometteur, a obtenu un contrat jusqu'en 2012 au PSV. Il rejoint le noyau A en janvier. DANIEL GUIJO-VELASCO (Helmond Sport) a été suspendu pour cinq matches par la commission disciplinaire de la Fédération suite à son salut hitlérien face au RBC. Le médian doit également participer à un projet scolaire. SEPP DE ROOVER (24 ans) doit reporter son retour au FC Groningue : l'arrière droit a été opéré à l'aine. Notre compatriote pourrait déjà reprendre les entraînements collectifs après la trêve hivernale. Son club a par ailleurs fait une offre à Serhat Koç, le meilleur buteur du FC Eindhoven. Le joueur est lié au club de Marc Brys jusqu'en 2011. FRÉDÉRIC VANHEULE