Jean- PierreDetremmerie n'a toujours pas trouvé de successeur pour le poste de président de Mouscron. Affaibli par la maladie, le bourgmestre de la Cité des Hurlus n'a plus la force de gérer le club. L'assemblée générale de mardi passé a nommé un triumvirat pour assurer la direction : l'administrateur délégué FrancisD'Haese s'occupera du financier, l'avocat EdwardVanDaele du juridique et le...

Jean- PierreDetremmerie n'a toujours pas trouvé de successeur pour le poste de président de Mouscron. Affaibli par la maladie, le bourgmestre de la Cité des Hurlus n'a plus la force de gérer le club. L'assemblée générale de mardi passé a nommé un triumvirat pour assurer la direction : l'administrateur délégué FrancisD'Haese s'occupera du financier, l'avocat EdwardVanDaele du juridique et le directeur général RolandLouf du sportif. Ce dernier, qui n'avait pas été convié à cette A. G., a été le premier surpris. Ecarté des réunions où s'étaient prises les grandes décisions ces dernières semaines, avec des options qu'il n'aurait pas nécessairement approuvées, le voilà plébiscité à la tête du département sportif sans qu'on lui ait demandé son avis. Louf : " Mais je prends cela aussi pour une reconnaissance du travail accompli. C'est vrai que l'Excel a terminé 13e avec 36 points, mais il y a deux ans, avec des joueurs comme SteveDugardein, ChristopheGrégoire, MboMpenza et TonciMartic, l'équipe n'avait obtenu que 32 points. On m'avait demandé de vendre, cela a été fait. On m'avait demandé de réduire la masse salariale, cela a été fait également. Pour la saison prochaine, le budget devra encore être revu à la baisse, mais pour la première fois, ce sera un budget garanti. Je sais ce qu'il reste comme masse salariale et je sais également ce dont je dispose encore pour renforcer l'équipe. Je regrette seulement qu'on ait perdu énormément de temps ". Sa politique ? " Engager de bons joueurs, jeunes de préférence ". La piste française pourrait être activée. " J'ai été l'un des premiers en Belgique à aller dans ce sens. Le Futurosport ne doit pas être négligé, mais combien de produits du centre de formation sont-ils devenus des titulaires incontestables ?" En partie, sans doute, parce qu'il a été temporairement laissé à l'abandon. PhilippeSaint- Jean pourrait en reprendre la direction. Louf a été mis devant le fait accompli face à certaines décisions, comme la prolongation du mandat de GeertBroeckaert comme entraîneur. " Maintenant, je ne veux pas que dans le triumvirat sportif Broeckaert-Saint Jean-Louf, ce soit 2 contre 1 ou 1 contre 2. Il faut que 1+1+1 fasse trois. Ou même, mieux encore, fasse quatre ". (D. Devos) D.Devos