Douzième la saison passée, Chris Janssens s'est occupé des transferts, après maints essais et le test des jeunes du cru pendant les PO2. Seul l'avenir du gardien Eiji Kawashima était incertain. Les gros contrats comme Wesley Sonck ou les joueurs insuffisants comme Stein Huysegems et GonzagueVandooren ont été renvoyés. Depuis le début de la préparation, les nuages s'amoncellent.
...

Douzième la saison passée, Chris Janssens s'est occupé des transferts, après maints essais et le test des jeunes du cru pendant les PO2. Seul l'avenir du gardien Eiji Kawashima était incertain. Les gros contrats comme Wesley Sonck ou les joueurs insuffisants comme Stein Huysegems et GonzagueVandooren ont été renvoyés. Depuis le début de la préparation, les nuages s'amoncellent. Le capitaine Kawashima a rejoint le Standard. Les jeunes Matz Sels et Nathan Goris se disputent le but mais n'ont jamais joué en D1. Le Lierse suit l'exemple de Genk avec Thibaut Courtois- KoenCasteels dans le passé. Comme Sels est plus avancé et très fort, y compris verbalement, sur les hauts ballons ainsi qu'homme contre homme, le staff technique a rapidement éclairci la hiérarchie. Il y a plusieurs possibilités à l'arrière droit. Lance Davids, blessé, est une option, comme Miguel Dachelet (meilleur au centre et capable de jouer à gauche aussi) mais Kris De Wree s'est révélé plus fiable qu' Ibrahim Ayew. Il a collectionné les minutes de jeu et est chevronné. Après la grave blessure au genou de Frédéric Frans et les pépins du gaucher Arjan Swinkels (déchirure d'un ménisque externe), on compte, dans l'axe, sur la puissance et le gabarit de Dachelet et de Karim Saïdi, même si le Tunisien est tracassé par des problèmes aux adducteurs. Début août, une fois toutes les formalités remplies, l'arrivée de l'international égyptien Ahmed Okka Said, issu de Wadi Degla, le club associé au Lierse, fera donc du bien. Lennert Vanherbergen est une solution d'avenir mais il doit acquérir la condition requise à ce niveau. Jonas Heymans a prouvé que sa vitesse et sa solidité lui permettaient de neutraliser un homme mais l'international Espoir est confronté, à gauche, à Ahmed Samir Farag. L'international égyptien est capable d'arpenter tout le flanc, il a une superbe technique de frappe et un excellent bagage footballistique. Sobre et stylé, Thomas Wils se confine dans un rôle défensif mais il peut être flanqué de Benjamin Lambot, très physique. Celui-ci, nouveau venu, doit encore améliorer son jeu de position car il gaspille son énergie en voulant jouer trop offensivement. Le gaucher Geoffrey Hairemans a un bel abattage, il conserve bien le ballon mais comme Noel Nyason et Glenn Claes, il devra patienter. En soutien de l'avant, le Lierse peut opter pour deux joueurs qui s'infiltrent. Cofie Bekoe, Yasser Hussein et Daylon Claasen, le plus dangereux de la gauche la saison passée, sont des footballeurs de poche, difficiles à contrer. Comme Soufiane Bidaoui, le titulaire à gauche, est requis aux Jeux de Londres par le Maroc jusqu'à la mi-août, Janssens doit remanier ses pions. Dodo Elgabas, qui n'a eu que cinq jours de vacances suite à des obligations internationales, a reçu un programme d'entraînement adapté. Grâce à sa polyvalence, le rapide Egyptien peut être posté sur les flancs ou à l'avant. Joeri Dequevy a fait preuve de bonne volonté et de plus de concentration mais il doit se faire plus menaçant sur le plan offensif. Enfin, le jeune Nick Spaenhoven dispose d'un crédit de temps. Le Bulgare Kostadin Hazurov a fait preuve de sens du but en juillet. Il doit être l'avant-centre de l'équipe et donc recevoir des balles des ailes, pour exploiter pleinement son gabarit et son jeu de tête. Sa doublure, Jason Adesanya, a affiché son opportunisme dans les PO2. Léger, il travaille d'arrache-pied à se renforcer physiquement ainsi qu'à améliorer sa touche de balle. Le Lierse cherche encore un avant explosif et capable de jouer en profondeur. Les premières semaines de championnat seront dures pour ce jeune groupe. En août, le Lierse doit se rendre à Gand et à Genk et recevoir le Standard. En plus, il n'a pas encore assez d'automatismes en défense. Au retour des éléments plus expérimentés, le Lierse espère atteindre le ventre mou le plus rapidement possible. PAR FRÉDÉRIC VANHEULE