Michel Piersoul, qui entraînait les gardiens du Tivoli depuis cinq ans, est fâché avec La Louvière. Au moment où le noyau reprenait les entraînements, il était dans le flou. "J'ai appris dans la presse que nous nous étions séparés de commun accord. Ah bon... J'ai encore un an de contrat et on ne m'a jamais dit officiellement qu'on n'avait plus besoin de moi. J'ai adressé un courrier à la direction et je n'ai reçu aucune réponse. Daniel Leclercq souhaite que son préparateur des gardiens soit disponible tous les jours. J'aurais pu me libérer, car mon boulot dans la fonction publique me permet d'avoir des horai...

Michel Piersoul, qui entraînait les gardiens du Tivoli depuis cinq ans, est fâché avec La Louvière. Au moment où le noyau reprenait les entraînements, il était dans le flou. "J'ai appris dans la presse que nous nous étions séparés de commun accord. Ah bon... J'ai encore un an de contrat et on ne m'a jamais dit officiellement qu'on n'avait plus besoin de moi. J'ai adressé un courrier à la direction et je n'ai reçu aucune réponse. Daniel Leclercq souhaite que son préparateur des gardiens soit disponible tous les jours. J'aurais pu me libérer, car mon boulot dans la fonction publique me permet d'avoir des horaires très souples. Mais La Louvière ne veut apparemment plus de Piersoul. Je regrette qu'une très bonne collaboration de cinq saisons se termine d'une manière aussi triste. Je n'ai pas mérité ça. On était apparemment très content de moi. Bien que je le dise moi-même, si Didier Xhardez a réussi un bon championnat, j'y suis pour quelque chose. J'étais d'ailleurs allé chercher Xhardez à Virton, et personne, à La Louvière, ne croyait en lui à l'époque". Piersoul sera remplacé par Jean-François Lecomte et n'exclut pas un recours devant les tribunaux si le club ne lui propose pas un bon arrangement financier. Concernant Silvio Proto, Michel Piersoul est très positif. "C'est un tout grand talent. Il a des dons innés qu'il faut continuer à perfectionner: beaucoup d'explosivité, des réflexes étonnants, une bonne technique. Ainsi qu'une excellente relance au pied, ce qui est rare chez un gardien aussi jeune. Il a aussi une excellente mentalité et il garde bien les pieds sur terre, même si cela n'apparaît pas nécessairement dans les articles de presse qui lui ont été consacrés depuis quelques mois. Parmi les aspects de son jeu qu'il doit travailler en priorité, je citerais son attaque de la balle, ses sorties aériennes et sa personnalité dans le but. Il devra encore prendre quelques kilos de muscles pour bien montrer aux attaquants que le maître dans son rectangle, c'est lui et personne d'autre. Mais bon, je ne vais pas non plus en dire trop: ce sera à mon successeur de voir ce qu'il faut faire pour que Silvio passe un nouveau cap... Il aurait commis une erreur colossale s'il était parti dès maintenant dans un grand club italien. Il a 18 ans et tout le temps devant lui. S'il se gère bien, il lui reste une vingtaine d'années de carrière. Qu'il prouve sa valeur en Belgique, et une grande équipe finira bien par venir le chercher. Prendrait-on le temps de prolonger sa formation à la Fiorentina ou dans une autre club du Calcio? L'exemple d' Olivier Renard fait réfléchir. Je ne suis pas tout à fait certain que Renard n'a pas progressé à l'Udinese, mais il n'a de toute façon pas l'occasion de le prouver puisqu'il ne joue pas. Ce qu'il vaut actuellement, c'est pour moi un gros point d'interrogation. Alors qu'il a énormément de talent. J'ai entraîné Jonathan Bourdon, Olivier Renard et Silvio Proto: selon moi, ils sont taillés dans le même bois. Je suppose que Daniel Leclercq fera jouer Silvio en période de préparation. Il a encore tout à prouver, mais Ola Tidman est exactement dans la même situation, il n'a pas plus d'expérience. Pour moi, ils sont sur un pied d'égalité".