L'effet-Ronaldo. Pour le quotidien Marca, c'est clair, après la victoire de Valladolid, la nouvelle équipe de Duje Cop, l'avant du Standard, au Bétis. Quand Ronaldo a acquis la majorité des actions du club espagnol, à la mi-septembre, celui-ci n'avait pas encore inscrit de but en première division et n'avait grappillé qu'un point en trois matches. Six semaines plus tard, son univers se color...