L'ancienne équipe-phare du cyclisme allemand, Deutsche Telekom/T-Mobile, a encore fait la une la semaine dernière. Cette fois, c'est le rapport d'une commission d'enquête indépendante qui a fait sensation. Pendant deux ans, la commission a interrogé 77 témoins, ré-analysé 58.000 échantillons sanguins et contrôlé les factures et les notes de frais de l'équipe et des deux médecins sportifs de Fribourg, Lothar Heinrich et Andreas Schmid.
...

L'ancienne équipe-phare du cyclisme allemand, Deutsche Telekom/T-Mobile, a encore fait la une la semaine dernière. Cette fois, c'est le rapport d'une commission d'enquête indépendante qui a fait sensation. Pendant deux ans, la commission a interrogé 77 témoins, ré-analysé 58.000 échantillons sanguins et contrôlé les factures et les notes de frais de l'équipe et des deux médecins sportifs de Fribourg, Lothar Heinrich et Andreas Schmid. " Il est clairement question de dopage organisé au sein de Telekom/T-Mobile entre 1995 et 2006 ", tel est la conclusion implacable de la commission, qui estime aussi avoir prouvé qu' Andreas Klöden et Matthias Kessler ont reçu des transfusions sanguines illégales pendant le Tour 2006. Le co-fondateur de la société américaine de télécommunications Voicestream Wireless, qui a vendu son entreprise à T-Mobile pour 25 milliards de dollars (20 millions d'euros) en 2004, aura poussé un soupir de soulagement en apprenant la nouvelle. Cet homme, Bob Stapleton, est le patron de High Road Sports Inc et le manager sportif du successeur de T-Mobile, le Team Columbia-Highroad. A ce titre, il est un partisan acharné d'un cyclisme débarrassé du dopage. On en veut pour preuve la déclaration de l'UCI, qui juge l'équipe " un modèle pour les autres formations grâce aux efforts qu'elle fournit pour initier une culture propre via un programme de tests indépendants et son soutien inconditionnel au passeport biologique de l'UCI. " Après le retrait définitif de T-Mobile et le versement d'une indemnité, l'année dernière, Stapleton a continué à diriger l'équipe dont il était le manager depuis le 1er novembre 2006, avec pour devise " un succès crédible ". La crédibilité est peut-être un concept de moins en moins associé au cyclisme mais Team High Road, comme s'appelle la nouvelle équipe, connaît le succès. Aucune autre formation professionnelle n'a fait mieux. Jugez plutôt : 85 victoires, parmi lesquelles la Flèche Wallonne, le Tour d'Allemagne, des étapes du Giro et du Tour. Il ne faudrait pas non plus oublier l'équipe féminine, propriété de Stapleton depuis 2002, qui surclasse les autres et trône en tête du classement UCI. Cette saison aussi, la moisson est impressionnante, avec des victoires de Mark Cavendish et Cie à Milan-Sanremo, Gand-Wevelgem, dans des étapes de Tirreno-Adriatico, du Tour du Pays basque, de Romandie et au Giro. Quel est le secret de Team Columbia-Highroad, comme s'appelle l'équipe cette saison, ayant trouvé un nouveau sponsor, le fabricant de vêtements sportifs Columbia Sportswear à la mi-2008 ? Cavendish nous l'avait déjà dévoilé. " L'ambiance qui règne au sein de l'équipe est fantastique. La direction a réuni les bons caractères, des hommes très motivés qui adorent rouler à vélo. " Si tout était aussi simple...