Un musée en plein air mais une économie limitée : voilà résumée la situation de Sienne, une ville du sud de la Toscane qui a jadis fondé un empire mais qui n'est même plus reprises dans la liste des 102 plus grandes villes et communes italiennes, avec ses 52.625 habitants. Elle est de loin la plus petite cité représentée en Série A. Hormis Sienne, seule Udine possède un club de D1 alors qu'elle compte moins de 100.000 âmes.
...

Un musée en plein air mais une économie limitée : voilà résumée la situation de Sienne, une ville du sud de la Toscane qui a jadis fondé un empire mais qui n'est même plus reprises dans la liste des 102 plus grandes villes et communes italiennes, avec ses 52.625 habitants. Elle est de loin la plus petite cité représentée en Série A. Hormis Sienne, seule Udine possède un club de D1 alors qu'elle compte moins de 100.000 âmes. En fait, c'est un miracle que Sienne se maintienne depuis sept ans en Série A, sans interruption. Avant 2003, le club, fondé en 1904, n'avait jamais évolué dans la plus haute division du championnat. Sienne n'avait réalisé qu'une apparition parmi l'élite, durant le tour préliminaire du championnat 1945-1946, quand les deux premières divisions avaient été regroupées, à titre exceptionnel. Sienne évoluait encore en D3 en 2000. Mais en mai 2003, elle s'est retrouvée parmi l'élite alors qu'elle avait entamé le championnat de Série B avec la seule ambition de ne pas être rétrogradée. Le club n'a pas de grands joueurs, il ne réalise pas des résultats fantastiques mais il possède un sponsor solide, la banque toscane Monte dei Paschi, qui débourse 13 millions par an et est garante de la gestion financière du club. Avec une masse salariale de 17,5 millions d'euros, soit un million de moins que la saison passée, Sienne est le seizième club de sa série. Massimo Maccarone (30 ans, ex-Parme et Middlesbrough) est le mieux rémunéré avec un salaire annuel de 800.000 euros et Emanuele Calaió, l'ancien attaquant de Naples, est le plus connu. Cette année, rien ne réussit à Sienne, lanterne rouge. Après sept défaites en dix journées, l'entraîneur, Marco Giampaolo, qui avait assuré le maintien la saison passée, a été remplacé par le coach des Espoirs, Marco Baroni. La semaine dernière, le club, possession d'un groupe d'hommes d'affaires toscans depuis 2007, espérait trouver un accord avec Mario Beretta, qui a déjà maintenu Sienne parmi l'élite à deux reprises, mais les négociations ont capoté. Monte dei Paschi serait à la recherche d'un repreneur. Aux yeux des observateurs, peu importe qui sera l'entraîneur, le club reste un oiseau pour le chat et ce n'est pas la défaite contre l'Atalanta, un mal classé, qui va changer les choses. Jusqu'à présent, les supporters ironisent en disant qu'avec : l'Inter, leur club est le seul à n'avoir jamais été rétrogradé de D1 vu que la Juventus l'a été en 2006 pour raisons extra-sportives. Pas sûr qu'ils manieront aussi l'humour fin mai. L'ITALIE a battu la Suède 1-0 à Cesena, dans une joute amicale, avec une formation expérimentale. Giorgio Chiellini, le défenseur de la Juventus, a marqué à la demi-heure. Aucun champion du monde n'a été titularisé. Seul Mauro Camoranesiest entré en fin de partie. Dans une interview accordée avant la rencontre, Marcello Lippia prudemment entrouvert la porte à Amauri, l'avant de la Juventus, le Brésilien en cours de naturalisation. L'INTER est privé pour un mois de l'arrière latéral Davide Santon(18 ans). Celui-ci s'est blessé au genou droit mercredi dernier dans un match contre les Espoirs du Luxembourg et a dû être opéré du ménisque. La Juventus déplore la blessure au mollet de David Trezeguet, touché à l'entraînement, et également indisponible un mois. FRANCESCO TOTTI (32 ans) ne connaîtra pas d'autre club que l'AS Roma. Il y joue depuis ses treize ans et il vient de parapher un nouveau contrat valable jusqu'en... 2019. Il jouera jusqu'en 2014 avec un salaire annuel de cinq millions d'euros contre 5,5 millions actuellement. Au terme de sa carrière active, il occupera un poste en-dehors du terrain avec un salaire adapté. LA VILLE DE NAPLES veut vendre le Stadio San Paolo, faute de pouvoir encore payer son entretien. Mise à prix : entre 20 et 30 millions. Le président du club, De Laurentiis, a déjà déclaré qu'il ne comptait pas acheter l'arène. Hormis le stade Olympique de Rome, qui appartient au Comité olympique italien, tous les stades de Série A sont actuellement propriété de leur ville. WALTER ZENGA n'est plus le coach de Palerme. GEERT FOUTRÉ