Lors de ce mercato, Genk a tenu compte des départs potentiels de deux valeurs sûres: le défenseur central Jhon Lucumí et le meilleur buteur Paul Onuachu. Comme il voulait s'armer suffisamment tôt, le vice-champion a engagé du renfort à ces positions. Avec l'arrivée du joueur de Chelsea Iké Ugbo (meilleur buteur du Cercle l'an dernier, avec seize buts en 32 matches), Cyriel Dessers n'avait plus guère de perspectives. Encore considéré comme un gros achat la saison dernière, il a atterri sur le banc en ra...

Lors de ce mercato, Genk a tenu compte des départs potentiels de deux valeurs sûres: le défenseur central Jhon Lucumí et le meilleur buteur Paul Onuachu. Comme il voulait s'armer suffisamment tôt, le vice-champion a engagé du renfort à ces positions. Avec l'arrivée du joueur de Chelsea Iké Ugbo (meilleur buteur du Cercle l'an dernier, avec seize buts en 32 matches), Cyriel Dessers n'avait plus guère de perspectives. Encore considéré comme un gros achat la saison dernière, il a atterri sur le banc en raison de la grosse saison d'Onuachu. Derrière, Mujaid Sadick renforce un compartiment qui s'était déjà enrichi de Mark McKenzie la saison dernière. Et finalement, les deux piliers sont restés. L'Atalanta, qui apprécie les joueurs de Genk ( Timothy Castagne, Ruslan Malinovskiy et Joakim Maehle peuvent en témoigner), était intéressée, mais l'offre pour le Colombien n'atteignait pas le montant sur lequel le club et le joueur s'étaient mis d'accord. Quant à Onuachu, il avait ravalé sa déception de ne pas partir avant même la fin du mercato. Jusqu'à la prochaine fenêtre de transfert, en hiver? Genk a donc non seulement conservé le noyau qui a titillé Bruges jusqu'au bout pour le titre la saison dernière, mais il s'est encore renforcé avec des joueurs qui correspondent au profil voulu: des jeunes de vingt à 23 ans disposant d'une grosse marge de progression. Avec les quatre renforts arrivés avant le championnat (le défenseur central Sadick, le flanc gauche Simen Juklerød, le médian défensif Carel Eiting et le médian offensif Mike Trésor) plus encore Iké Ugbo, Genk fait taire tous les sceptiques qui ne le croyaient pas en mesure de concurrencer Bruges pour le titre. John van den Brom compte deux joueurs de qualité égale pour chaque poste et quels que soient ses choix, il aura toujours sur le banc des joueurs qui pourraient prétendre à une place de titulaire. Les nouveaux devront faire leurs preuves et les jeunes qui n'ont pas encore leur place (ce n'est pas le cas de Maarten Vandevoordt ni Bryan Heynen) devront se battre pour avoir du temps de jeu. C'est la conséquence logique des progrès que Genk veut faire.Il est rare qu'un joueur qui débarque en Jupiler Pro League rende encore une grande équipe plus forte tout en alliant la beauté du jeu à l'efficacité. Pourra-t-il conserver ce niveau? Uronen (Brest, Fra), Dewaest (OH Louvain), Nuno Borges (Tondela, Por), Odey (Randers, Den), Kouassi Eboue (Arouca, Por), Dwomoh (Antwerp), B. Limbombe (Roda JC, Ned), Dessers (Feyenoord, Ned), Fiolic (NK Osijek, Cro).