Le sympathique club campinois, champion de D2, a mis un terme à son séjour au purgatoire. De 1997 à 2012, Westerlo a mis de l'ambiance et disputé des matches inoubliables au plus haut niveau, en s'appuyant avant tout sur sa condition physique.
...

Le sympathique club campinois, champion de D2, a mis un terme à son séjour au purgatoire. De 1997 à 2012, Westerlo a mis de l'ambiance et disputé des matches inoubliables au plus haut niveau, en s'appuyant avant tout sur sa condition physique. Dans le but, Van Langendonck est préféré à Cordier, auquel une blessure au tendon d'Achille a fait perdre une saison. Le gardien a retrouvé ses esprits après un séjour tumultueux au Beerschot. Grâce à une excellente défense, il a vécu une année tranquille et n'a pas dû réaliser beaucoup d'interventions. Il continue sur cette lancée depuis la reprise. Cordier voulait être titulaire ailleurs mais n'a rien trouvé, pour l'instant. Le transfert de Gielen constitue plutôt un investissement. Paulussen, l'arrière droit, a rejoint Malines. A gauche, Vanthournout, qui n'avait pas l'impression de jouir de la confiance de la direction, est retourné à Roulers. Sa doublure, Trenson, est également parti, provoquant un hiatus de ce côté. Le droitier Verschueren, qui n'avait jamais fait partie du noyau A d'OHL, a bien dépanné et s'est distingué par son ambition. Audacieux, il laisse libre cours à ses impulsions offensives mais il sait que Godeau, plus expérimenté, aura la préférence, Vervoort étant encore un peu trop vert. A droite, Apau, un bloc de granit, doit conférer de la profondeur au jeu et arpenter son flanc. Comme Maertens, il est expérimenté. L'ancien joueur du Club Bruges a maintenant 34 ans, il n'est plus très rapide ni très mobile mais il est chevronné, il dispose d'un bon jeu de position et sait diriger la défense. Il est actuellement flanqué du jeune Schuermans. Il a un bon gabarit, un bon tacle mais il souffre face aux attaquants de poche. Il est dangereux de la tête sur les phases arrêtées. Rentmeister, qui peut partir, reste une alternative en attendant. Le défenseur droitier, athlétique, est un adepte des longs ballons. En principe, c'est le compartiment le plus étoffé, avec beaucoup de solutions de rechange. Geudens est une valeur sûre au milieu défensif. Le capitaine a un grand rayon d'action. Cools a déjà joué au plus haut niveau. Il est médian défensif de formation mais il est très polyvalent et il a l'esprit d'équipe. Il fait preuve d'engagement, d'abattage et il peut également jouer à droite. Annys a joué sous les ordres de Van Wijk à Roulers. Le meneur possède la mentalité requise mais il est très fragile. A droite, Molenberghs constitue une option. Vif, il peut réaliser des actions du flanc et distiller des passes précises. Sno doit devenir la plaque tournante de l'équipe et apporter une plus-value. Il possède technique et routine, et est capable de servir les deux attaquants. Suite à la suspension de trois semaines de Lecomte, consécutive à sa carte rouge contre l'AS Eupen, Schouterden a été posté à gauche. La saison passée, il a été l'auteur de seize buts et de treize assists. Explosif, il arrive aisément à la ligne du rectangle. Rommens va probablement être loué. MacDonald a vécu une mauvaise saison et il veut prendre sa revanche. Gounongbe est plutôt un avant-centre, qui dévie facilement les ballons de la tête. Koffi est arrivé de Boussu Dour pendant la trêve hivernale. Il est devenu le meilleur buteur mais il est plutôt un spécialiste du contre. Il a beaucoup évolué, notamment sur le plan physique. Il joue mieux dos au but et quand il est servi dans les pieds. Vandenbergh a mieux réussi ses tests médicaux que l'année dernière mais il est trop cher et il ne s'entend pas vraiment avec Van Wijk. Aoulad constitue un atout sur le flanc grâce à sa vitesse. Le manager Wijnants et Van Wijk ont encore du pain sur la planche. Le club a repris les entraînements avec un noyau très restreint. Il faut encore mettre en place beaucoup de pièces du puzzle. Il faudra donc tenir jusqu'à la fin août, dans l'espoir de faire de bonnes affaires en enrôlant les surplus des autres clubs. Le début de championnat semble ardu. C'est le meilleur moyen de découvrir les points faibles de l'équipe. Le maintien constitue l'objectif principal. PAR FRÉDÉRIC VANHEULE