6 mai dernier, le Standard reçoit Genk lors de la 8e journée des play-offs 1. Encore inconnu il y a quelques mois, Imoh Ezekiel porte à lui seul le poids de l'attaque rouche. 34e minute de jeu : bien isolé à l'entrée du grand rectangle, il reçoit le ballon de Nacho Gonzalez dans les pieds. Il enchaîne contrôle, roulette et crochet pour mettre Anele dans le vent puis place de l'intérieur du pied droit hors de portée de Laszlo Köteles (1-0). Un superbe goal, son premier en Jupiler League. " Je ne peux pas expliquer ce but. C'est incroyable comme sensation ! Je suis devenu comme fou. J'ai immédiatement pensé à Dieu et filé vers José Riga, car le coach m'a toujours encouragé depuis que je suis arrivé ", explique-t-il après la rencontre.
...

6 mai dernier, le Standard reçoit Genk lors de la 8e journée des play-offs 1. Encore inconnu il y a quelques mois, Imoh Ezekiel porte à lui seul le poids de l'attaque rouche. 34e minute de jeu : bien isolé à l'entrée du grand rectangle, il reçoit le ballon de Nacho Gonzalez dans les pieds. Il enchaîne contrôle, roulette et crochet pour mettre Anele dans le vent puis place de l'intérieur du pied droit hors de portée de Laszlo Köteles (1-0). Un superbe goal, son premier en Jupiler League. " Je ne peux pas expliquer ce but. C'est incroyable comme sensation ! Je suis devenu comme fou. J'ai immédiatement pensé à Dieu et filé vers José Riga, car le coach m'a toujours encouragé depuis que je suis arrivé ", explique-t-il après la rencontre. Un match qui laissera un sentiment mitigé à l'attaquant puisque Genk finit par l'emporter (2-3) mais Ezekiel, remplacé à la 62e, a livré une prestation exemplaire et, en plus de son but, a donné un assist sur l'égalisation de Luis Seijas. Pourtant, il a bien failli ne jamais se retrouver à Sclessin. Formé à Lagos dans le club de 36 Lion FC, Ezekiel tente sa chance en Europe en janvier dernier. Et c'est au Club Bruges qu'il aboutit. La différence de température est énorme : près de 40 degrés. Un détail qui n'est pas sans conséquence comme l'explique son agent, Michel Sagesse : " Après un premier entraînement, transi de froid surtout au niveau des pieds, il a trempé ceux-ci dans une bassine d'eau chaude au point de se brûler et d'être incapable de s'entraîner correctement le lendemain. " Résultat, le Club ne le retient pas. Pas découragé, il propose ses services au Standard qui le garde au bout de son test. Le deal est simple : Imoh est prêté à Liège jusqu'en fin de saison. Il est incorporé au noyau Espoirs mais il est prévu qu'il s'entraîne de temps à autres avec l'équipe Première. " C'est que tel était mon destin !", assure-t-il en confirmant qu'il garde un souvenir pénible de ses premières journées en Belgique. " Je n'ai jamais eu aussi froid de ma vie. Mes débuts ont été compliqués. Mais, j'étais bien encadré par un coach qui me donne beaucoup de conseils et par quelques joueurs très concernés : Cyriac, Opare, Gonzalez et Belhocine. " Ezekiel ne fait pas de vieux os en Réserves où il inscrit 13 buts en 10 rencontres. Mi-mars, suite à la grave blessure de Cyriac contre Louvain, il se le retrouve catapulté troisième attaquant derrière Mémé Tchité et Michy Batshuayi. Déjà entré au jeu en fin de match durant la phase classique contre Zulte Waregem et Saint-Trond, ainsi que contre Bruges en PO1, Ezekiel est la surprise du chef lors de la 4e journée des play-offs. Préféré à Batshuayi, le Nigérian est titularisé pour la première fois : " J'étais le premier étonné. Quand j'ai vu mon nom dans l'équipe de départ, j'étais très excité mais pas stressé. Ce fut un match difficile où je n'ai pas eu beaucoup d'espace. " Pourtant, le véritable tournant a lieu le 22 avril face à Genk. Imoh n'est même pas sur le banc mais ce sera lui le grand bénéficiaire de la défaite des siens. En effet, l'incontournable Tchité s'occasionne une entorse à l'épaule et Batshuayi, coupable d'avoir essuyé ses semelles sur la panse de JeroenSimaeys, est exclu et écope de 4 matches de suspension : saison terminée pour les deux joueurs ! Ezekiel devient le seul attaquant de formation à disposition de Riga. Ce fan de Didier Drogba est bien décidé à saisir sa chance. Titularisé pour le retour face à Courtrai, il a un pied dans les deux buts liégeois, délivrant même l'assist sur le 2-0 de Gonzalez. A sa sortie, le public de Sclessin lui réserve une standing-ovation : " C'était incroyable. Je ne m'y attendais pas. C'est une grande joie pour moi. " Malgré tout, le jeune homme ne s'enflamme pas et a bien conscience que tout va très vite pour lui : " Ce qui m'arrive n'est pas un aboutissement mais juste le début. Je ne veux surtout pas me prendre la tête. "Son avenir semble calme : voici deux semaines, l'international Espoir nigérian a paraphé un contrat de trois ans assorti d'une option portant sur deux saisons supplémentaires. Une affaire selon le président de son ex-club, Gafar Liameed : " Imoh est un jeune talentueux qui n'a pas peur de travailler. Il donne tout ce qu'il a à chaque instant. Je suis persuadé que dans deux ans, le Standard aura avec lui un joueur du top ", explique-t-il dans Sud-Presse. Une chose est certaine, on le tient en haute estime dans son club formateur où un collaborateur n'hésite pas à affirmer qu'il " possède le même genre de qualités qu' Emile Mpenza mais est bien plus fort techniquement ". Des propos logiques dans la bouche de ses anciens employeurs mais il faut bien avouer que jusqu'ici l'impression laissée par le jeune homme est plus que positive. PAR JULES MONNIER - PHOTO : IMAGEGLOBE Ezekiel a le même genre de qualités qu'Emile Mpenza mais est bien plus fort techniquement.