Le petit écran de la ligne d'arrivée a affiché les chiffres : 9.98. Nul n'en a cru ses yeux. 9.98 sur cent mètres, dans un meeting pour étudiants. Matthew Boling, élève de dernière année du collège jésuite de Houston, a signé le chrono le plus rapide jamais établi par un jeune de 18 ans. Certes, le vent soufflait à son avantage, deux fois trop fort pour lui permettre de faire homologuer son temps mais quand même...
...

Le petit écran de la ligne d'arrivée a affiché les chiffres : 9.98. Nul n'en a cru ses yeux. 9.98 sur cent mètres, dans un meeting pour étudiants. Matthew Boling, élève de dernière année du collège jésuite de Houston, a signé le chrono le plus rapide jamais établi par un jeune de 18 ans. Certes, le vent soufflait à son avantage, deux fois trop fort pour lui permettre de faire homologuer son temps mais quand même... Il a couru un centième de seconde plus vite que Trayvon Bromell, le premier étudiant à être descendu sous la barre magique des dix secondes, en 2013, deux avant de récolter une médaille de bronze au Mondial de Pékin, en 9.90, derrière Usain Bolt et Justin Gatlin. Or, Boling est encore plus doué. En novembre dernier, l'université de Géorgie lui a offert une bourse. Il va être repris dans le programme athlétique de l'établissement au terme de l'année scolaire. En mars, il a amélioré les chronos des Texas Relays sur 100 (10.22) et 200 mètres (20.58) tout en effectuant un saut en longueur de 8m01. Seuls six étudiants de son âge ont déjà sauté plus loin. " La plupart de ces jeunes n'ont pas émergé par la suite mais peu d'athlètes de cet âge se sont distingués dans plusieurs disciplines ", a déclaré Ato Boldon, quadruple médaillé en 100 et 200 mètres aux Jeux Olympiques d'Atlanta et de Sidney. Le champion du monde du 200 mètres en 1997 est actuellement analyste de la chaîne NBCet il a suivi Boling avec émerveillement ces derniers mois. " Il est extrêmement polyvalent. Il émarge à l'élite mondiale de sa catégorie d'âge dans quatre disciplines différentes. " Son chrono sur l'hectomètre est le plus surprenant car cette distance ne faisait pas partie de son répertoire les saisons précédentes. L'année passée, il a été sacré champion scolaire du Texas en saut en longueur et a terminé deuxième du 400 mètres tandis qu'aux championnats du monde U20 à Tampere, il a conduit le relais américain à la médaille d'argent en 4x400. Althea Thomas, entraîneur adjoint de l'université de Géorgie, rappelle qu'il a obtenu sa bourse grâce à sa meilleure performance sur le tour de piste (46.1), un chrono exceptionnel pour un étudiant. " Quand il a participé à son premier concours international en Finlande, on aurait dit qu'il courait contre son frère jumeau, dans son jardin. Incroyable. Il n'a jamais laissé paraître qu'il quittait le Texas pour la première fois de sa vie ", a déclaré Thomas à NBC, tout en ajoutant qu'elle lui conseillerait de s'orienter vers la longueur et les sprints courts. " Un sprinter américain blanc qui réalise des chronos pareils fait beaucoup de bien au sport car il tord le cou à un cliché. Ce n'est pas la couleur de sa peau mais son talent qui doit nous impressionner ", a enchaîné Boldon. " Le sprint est nouveau pour lui et il a encore du pain sur la planche mais je ne serais pas surpris qu'il se qualifie pour les Jeux 2020 en saut en longueur. "