lE coach VINCENT DUFOUR

Le rapport entre nos points et nos prestations est erroné : nous n'avons pas pris assez de points, compte tenu de ce que nous avons montré. La cause en est simple. Nous avons galvaudé trop d'occasions et n'avons pas été suffisamment concentrés en défense. Avec deux victoires de plus, j'aurais été satisfait. Je ne peux pas me plaindre de l'engagement ni de l'esprit d'équipe. Dans chaque match, mes joueurs ont donné le meilleur d'eux-mêmes. Techniquement, on a vu le Beveren de ces dernières années, qui a compliqué la tâche des grandes équipes. Je suis surtout déçu par le peu de points pris contre les équipes de la seconde partie du ta...

Le rapport entre nos points et nos prestations est erroné : nous n'avons pas pris assez de points, compte tenu de ce que nous avons montré. La cause en est simple. Nous avons galvaudé trop d'occasions et n'avons pas été suffisamment concentrés en défense. Avec deux victoires de plus, j'aurais été satisfait. Je ne peux pas me plaindre de l'engagement ni de l'esprit d'équipe. Dans chaque match, mes joueurs ont donné le meilleur d'eux-mêmes. Techniquement, on a vu le Beveren de ces dernières années, qui a compliqué la tâche des grandes équipes. Je suis surtout déçu par le peu de points pris contre les équipes de la seconde partie du tableau. J'en suis surpris car je ne trouve aucune explication rationnelle. Peut-être est-ce dû à un manque de concentration, lié à une certaine maladresse, car c'est justement dans ces matches que nous nous sommes forgé le plus d'occasions. Une équipe est un ensemble. Parfois, nous avons manqué d'équilibre, ce qui s'est fait remarquer à la finition ou au contraire dans les buts encaissés. Certaines équipes se sont créé peu d'occasions contre nous - le Cercle, Mouscron, le Brussels, Genk - mais ont quand même marqué. Nos quatre avants ont inscrit chacun une poignée de buts. Ils en sont donc capables. J'aurais préféré que d'autres marquent aussi. Nous n'y parvenons pas assez depuis la deuxième ligne ni sur les phases arrêtées. Physiquement, l'évolution est positive. Nous avons énormément progressé par rapport à l'année dernière. Nous nous entraînons sept à huit fois par semaine : je ne pense pas que beaucoup de clubs travaillent aussi dur. Au début, cela s'est retourné contre nous. Nous avons manqué de fraîcheur. Maintenant, nous en tirons profit. Nous devons améliorer notre efficacité en défense et en attaque, être plus concentrés face aux équipes de la seconde partie du classement. Si nous y parvenons, nous signerons un bon deuxième tour. Sinon, nous serons aussi médiocres qu'au premier . lA 24 ans, il semble enfin mûr. Plus complet, plus équilibré, plus régulier. Pour signer de bonnes prestations, il a besoin de toucher beaucoup le ballon, ce qui est arrivé. Moins impatient, moins colérique, en match comme à l'entraînement, il a appris à écouter les conseils qu'on lui prodigue. Auteur de deux buts au Standard, il n'a ensuite ajouté qu'un goal à sa médiocre moisson. Il piétine, il devient trop individualiste. Il a reçu des occasions de but mais ne les a pas concrétisées. Il cherche trop ouvertement à être transféré et donc à marquer lui-même au lieu de penser en termes collectifs. JOUEURS UTILISéS : Akin (1), Pacheco (13), Copa (18), Diallo (18), Diawara (16), Dissa (16), Fontenette (17), Gervinho (16), Joseph-Augustin (13), Junior (18), Kante (3), Kipre (1), Koudou (9), Lardenoit (9), Mahan (17), Né (10), Sanogo (14), Seka-Affessi (12), Tamla (8), Tokpa (12), Zézéto (16). BUTEURS : Diallo (2), Dissa (8), Gervinho (2), Joseph-Augustin (1), Junior (1), Né (1), Sanogo (3), Seka-Affessi (2), Zézéto (3). CARTES JAUNES : 17 CARTES ROUGES : 1 PENALTIES : 1 pour (0), 0 contre (0). CORNERS : 76 pour, 80 contre. FAUTES : 185 commises, 299 subies. PETER T'KINT" AVEC PLUS DE CONCENTRATION, NOUS SIGNERONS UN BON DEUXIÈME TOUR "