A u début du mois, la nouvelle tombe. " Suite à une procédure judiciaire entamée par l'ASBL Royal Racing Club de Peruwelz, le Royal Excel Mouscron a été condamné par la cour d'appel du tribunal de Mons à réintégrer le nom de Péruwelz dans sa dénomination en accord avec la convention signée entre les deux clubs lors du rachat du matricule de Péruwelz ", annonce, via un communiqué, l'Excel qui se pourvoit en cassation. Le REM, anciennement RMP, avait survécu grâce à la reprise de son entité voisine de Péruwelz en 2010 pour finalement revenir à son appellation d'origine cinq ans plus tard. Un énième changement aurait eu un coût, que les dirigeants mouscronnois se sont évité en s'arrangeant " à l'amiable " avec leurs homologues de l'ASBL du RRC Péruwelz. Les pensionnaires du Canonnier se permettent au moins " une économie substantielle ", selon les mots d'un autre communiqué, publié sur leur site, mercredi dernier. " C'était important pour nous de conserver notre nom et pas seulement sur le plan financier mais aussi en terme d'identité par rapport à nos partenaires, nos supporters et l'ensemble de nos sympathisants ", ajoute au passage le Président, Patrick Declerck. À l'aube de l'ouverture officielle du mercato estival, le Coucke hurlu sait que dans sa maison, chaque sou compte. Comme chaque année depuis la reprise de 2015, les Mouscronnois vont d'abord vendre avant de recruter et de constituer un noyau définitif, sans délier les cordons de leur bourse.
...