Avec onze victoires cette saison, soit trois de plus que Kevin Pauwels, Sven Nys est leader des succès, avant le championnat de Belgique, qui se déroule dimanche à Hooglede-Gits. On a souvent cru que le Cannibale de Baal perdrait son trône mais pour Jan Verstraeten, son directeur d'équipe au Landbouwkrediet-KDL, la longévité de Nys n'a rien d'étonnant. " Je m'en suis douté en septembre déjà ", explique l'ancien crossman. " Il a pris la bonne décision en renonçant au Mondial de VTT. Sven a donc entamé la sai...

Avec onze victoires cette saison, soit trois de plus que Kevin Pauwels, Sven Nys est leader des succès, avant le championnat de Belgique, qui se déroule dimanche à Hooglede-Gits. On a souvent cru que le Cannibale de Baal perdrait son trône mais pour Jan Verstraeten, son directeur d'équipe au Landbouwkrediet-KDL, la longévité de Nys n'a rien d'étonnant. " Je m'en suis douté en septembre déjà ", explique l'ancien crossman. " Il a pris la bonne décision en renonçant au Mondial de VTT. Sven a donc entamé la saison avec plus de fraîcheur que d'habitude. Un titre de champion serait la cerise sur le gâteau. " Cette année, Nys a abordé le championnat différemment. " Sven est parti à Majorque en début de semaine ", raconte Verstraeten. " Pour la première fois de sa carrière, il passe la semaine précédant l'épreuve sur l'île espagnole. Ses stages là-bas lui ont bien réussi. Il peut ainsi mieux récupérer et surtout se préparer tranquillement. Il doit seulement s'entraîner, manger et dormir. En Belgique, Sven doit s'acquitter de ses devoirs envers la presse, ce qu'il met toujours un point d'honneur à faire. "Nys a toujours été fidèle à ce principe en course aussi, même pendant les fêtes de fin d'année, chargées en cyclocross. Il répond toujours présent. " Il est le seul ténor à agir ainsi ", souligne Verstraeten. " Même à Louvain, une épreuve télévisée, alors que les forfaits ont plu. Or, je me pose des questions, notamment concernant l'absence de Kevin Pauwels. Sven, lui, ne veut jamais décevoir les organisateurs. Il a connu une époque où le cyclocross n'était pas aussi populaire. La jeune génération n'est pas consciente de sa chance et joue avec l'avenir de notre sport. "A Hooglede-Gits, Nys peut remporter son huitième maillot tricolore chez les profs mais il n'a conquis qu'un seul maillot arc-en-ciel alors que le Mondial n'est qu'un championnat de Belgique amélioré. " La grosse différence, c'est que le Mondial a lieu trois semaines plus tard, en fin de saison ", commente Verstraeten. " Or, un hiver de cyclocross est dur mentalement. Quand on donne le meilleur de soi-même partout, pour le public, la presse et les organisateurs, c'est un peu au détriment du Mondial. Cette année, Sven ne prendra pas ce risque. "Entre le championnat de dimanche et le Mondial, deux manches de Coupe du Monde sont programmées, à Liévin et à Hoogerheide. Suite à son faux-pas le deuxième jour de Noël, à Zolder, Nys devra lutter jusqu'à la fin contre Pauwels pour la victoire finale. Le Mondial ne risque-t-il pas d'être, une fois de plus, la course de trop ? " Je ne pense pas. Sven aura plus de réserves en fin de saison que les hivers précédents parce qu'il a connu un été plus tranquille. Sa blessure au genou l'a empêché de courir autant que les autres saisons. Cela peut s'avérer positif à Coxyde. " Mais d'abord le championnat de Belgique. Après sa démonstration à Baal, Nys en est le grandissime favori. BENEDICT VANCLOOSTER