La semaine passée, l'Allemagne a perdu un autre de ses monuments. Andreas Möller (35 ans) a annoncé qu'il raccrochait ses studs, au bout de 18 ans. Le médian offensif, sous contrat à Schalke 04 la saison passé, avait un moment envisagé d'achever sa carrière au loin, au Qatar, aux Emirats Arabes Unis, voire, éventuellement, en MLS américaine. Il a finalement décidé d'arrêter. Il envisage de devenir manager ou peut-être entraîneur. Il restera en tout cas dans le monde du football.
...

La semaine passée, l'Allemagne a perdu un autre de ses monuments. Andreas Möller (35 ans) a annoncé qu'il raccrochait ses studs, au bout de 18 ans. Le médian offensif, sous contrat à Schalke 04 la saison passé, avait un moment envisagé d'achever sa carrière au loin, au Qatar, aux Emirats Arabes Unis, voire, éventuellement, en MLS américaine. Il a finalement décidé d'arrêter. Il envisage de devenir manager ou peut-être entraîneur. Il restera en tout cas dans le monde du football. En octobre dernier, déjà, l'international allemand (85 sélections) avait déclaré qu'il disputait sa dernière saison. " Mon corps peut sans doute tenir une année de plus mais pas ma tête ". A l'époque, Möller s'était conservé une porte de sortie. " Peut-être irai-je jouer six mois à Dubaï, pour le plaisir, mais sans plus ". Ce ne sera donc pas le cas pour Möller, qui n'a guère joué, durant sa dernière saison, que ce soit sous la direction de Frank Neubarth ou celle de Marc Wilmots. Il a pourtant eu une superbe carrière. Le styliste a été champion du monde avec l'Allemagne en 1990 et champion d'Europe en 1996. Natif de Francfort, Möller a d'abord évolué pour l'Eintracht Francfort mais c'est avec le Borussia Dortmund qu'il a récolté le plus de succès. Il a également porté le maillot de la Juventus, où il ne s'est jamais vraiment imposé, et a séduit les Königsblauen. Au total, Möller a disputé 474 matches de Bundesliga. En Allemagne, son nom reste associé à un vaudeville. Möller a été le premier à être suspendu pour un excès de simulations : il avait trop souvent fait semblant de tomber pour inciter l'arbitre à sanctionner son adversaire. Il a encore alimenté la controverse en quittant le Borussia Dortmund pour Schalke 04, son voisin et rival de toujours, ce qui n'a pas amélioré les rapports entre les deux clubs. Heureusement, ces réactions émotionnelles se sont limitées à quelques éclats verbaux. (F. Vanheule) MUNICH 1860 a ramené son budget de 29 à 23 millions d'euros. Ce n'est pas sa seule mesure : il supprime les primes, qui s'élèvent grosso modo à 6.000 euros par victoire. LEVERKUSEN a prolongé le contrat du médian Hanno Balitsch jusqu'en 2006. Klaus Augenthaler a annoncé que Jens Nowotny restait capitaine. HANOVRE 96 a enrôlé Thomas Schneider (30 ans), un défenseur du VfB Stuttgart qui a signé jusqu'en 2005. LE BORUSSIA DORTMUND a perdu Evanilson, son défenseur brésilien, et le médian central Torsten Frings. Tous deux se sont déchirés les ligaments croisés du genou et sont sur la touche pour six mois au moins. Le club tente d'enrôler Bernd Schneider, de Leverkusen, ou Flavio Conceiçao, du Real. ROY MAKAAY (28 ans) va certainement rejoindre le Bayern. Son indemnité de transfert a été fixée à 20 millions. Le week-end dernier, il ne manquait plus que la signature du Néerlandais. LOTHAR MATTHÄUS s'est vu octroyer un dédommagement de 7.500 euros par le tribunal de Munich. Ce montant lui était dû pour son match d'adieu. JUAN RAMON FERNANDEZ (Borussia Dortmund) a écopé d'une amende de 100.000 euros : le médian argentin est resté 21 jours dans son pays natal sans la permission du club. AILTON, auteur de 16 buts la saison passée pour le compte du Werder Brême, songe à partir. Le Brésilien a repris l'entraînement avec quatre jours de retard. Il est déçu de n'avoir pas encore reçu de nouvelle proposition de contrat.